ENTREPRISES & STRATÉGIES — Industrie

Résultats trimestriels

ArcelorMittal divise sa perte par deux



ArcelorMittal se dit prêt à accroître sa production dès que la demande se fera sentir.  (Photo: Matic Zorman / Maison Moderne)

ArcelorMittal se dit prêt à accroître sa production dès que la demande se fera sentir.  (Photo: Matic Zorman / Maison Moderne)

Entre mars et juin, le géant de l’acier a vu sa perte nette être divisée de moitié, à 559 millions de dollars. Son résultat opérationnel a même dépassé les attentes des analystes.

Sans surprise, la crise sanitaire du coronavirus a affecté l’activité d’ ArcelorMittal au second trimestre. Le groupe a enregistré une perte nette de 559 millions de dollars, soit 25% de plus qu’à la même période un an plus tôt, mais moitié moins qu’au terme du premier trimestre 2020, où les mesures sanitaires n’avaient pesé que sur une partie seulement du mois de mars.

Le chiffre d’affaires, en revanche, a chuté lourdement, de 43% en douze mois, et de 26% en trois mois, pour finir à 10,97 milliards de dollars.

«Les six premiers mois de l’année, et en particulier le deuxième trimestre, ont été l’une des périodes les plus difficiles de l’histoire de l’entreprise, la demande d’acier ayant été considérablement perturbée par la pandémie de Covid-19», a commenté, dans un communiqué de presse , le président et CEO d’ArcelorMittal, Lakshmi Mittal .

Les six premiers mois de l’année ont été l’une des périodes les plus difficiles de l’histoire de l’entreprise.
Lakshmi Mittal

Lakshmi Mittal,  président et CEO,  ArcelorMittal

«Nous avons mis en œuvre un ensemble complet de mesures, qui comprennent la réduction de la production, des investissements et des coûts fixes, ainsi que la mobilisation de capitaux, pour renforcer encore le bilan, ce qui a permis de rapprocher notre dette nette du niveau auquel nous donnerons la priorité au rendement pour les actionnaires», a-t-il ajouté.

Moins mauvais qu’escompté

La dette opérationnelle du groupe basé au Luxembourg est passée de 353 à 253 millions de dollars en un trimestre. Pour ce qui est du résultat opérationnel (EBITDA), ce dernier a baissé de 27% en un trimestre, mais de 54% en variation annuelle, à 707 millions de dollars. Ce montant dépasse les attentes des analystes, qui tablaient sur 482 millions de dollars.

ArcelorMittal a vu sa production d’acier tomber à 14,1 millions de tonnes fin juin, soit un tiers de moins qu’à la fin mars, mais 40% en deçà du niveau enregistré au terme du second trimestre 2019.

Pour le reste de l’année, la multinationale dit voir des signes de reprise sur ses principaux marchés et annonce qu’elle continuera à aligner les niveaux de production sur la demande.

«Le reste de l’année continuera sans aucun doute à être difficile, mais je crois que nous sommes bien préparés à augmenter la production et à profiter de l’amélioration de la demande lorsqu’elle arrive», conclut Lakshmi Mittal.

ArcelorMittal emploie 3.900 salariés au Luxembourg, ce qui en fait le sixième plus grand employeur privé du pays,  selon les données du Statec .