ENTREPRISES & STRATÉGIES — Industrie

Une opération de 1,4 milliard USD

ArcelorMittal cède ses activités américaines



ArcelorMittal cède ses activités américaines suite à un accord avec le groupe Cleveland-Cliffs. (Photo: Shutterstock)

ArcelorMittal cède ses activités américaines suite à un accord avec le groupe Cleveland-Cliffs. (Photo: Shutterstock)

ArcelorMittal a décidé de se désendetter et vient, dans cet objectif, de céder l’ensemble de ses activités aux États-Unis. Une opération de 1,4 milliard de dollars. 500 millions obtenus en cash seront reversés aux actionnaires par une opération de rachat d’actions.

ArcelorMittal cède la quasi-totalité de ses activités aux États-Unis. Le sidérurgiste luxembourgeois vient de signer un accord en ce sens avec le groupe Cleveland-Cliffs, basé dans l’Ohio. L’opération de cession porte sur 1,4 milliard de dollars. 500 millions seront payés en cash. Pour le reste, ArcelorMittal recevra des actions Cleveland-Cliffs.

La part obtenue en cash sera reversée aux actionnaires par une opération de rachat d’actions. L’opération semble en tout cas ravir les investisseurs. À 14h, ce lundi 28 septembre, l’action gagnait un peu plus de 10% sur Euronext (11,34 euros).

L’opération concerne la vente de six unités de production, huit sites de finition et des opérations d’extraction et de production de minerai de fer. Elle permettra à Cleveland-Cliffs de devenir le numéro un de l’acier plat en Amérique du Nord.

Désendettement

Aux States, ArcelorMittal reste toutefois propriétaire de AM/NS Calvert, une unité de finition. Il conserve aussi Dofasco au Canada, et son aciérie au Mexique.

Au niveau financier, la vente des activités aux États-Unis réduira les pertes du groupe. La zone Amérique du Nord représente en effet un quart du chiffre d’affaires du groupe, mais en 2019, elle a représenté 1,3 milliard de dollars de pertes opérationnelles.

Cleveland-Cliffs reprend aussi la dette d’ArcelorMittal USA, qui atteint 2 milliards de dollars.