ENTREPRISES & STRATÉGIES — Industrie

Reconstruction

ArcelorMittal offre de l’acier à Notre-Dame



233626.jpg

La rénovation de Notre-Dame pourrait se faire avec de l’acier offert par ArcelorMittal.  (Photo: Shutterstock)

Trois jours après le violent incendie qui a éventré la cathédrale Notre-Dame de Paris, ArcelorMittal France vient d’annoncer qu’elle offrirait de l’acier pour la reconstruction de l’édifice. Une promesse théorique pour l’instant, car le type de rénovation n’a pas encore été défini. 

«Nous sommes dans une démarche constructive. S’il y a une décision qui va vers l’acier, on peut proposer des choses», lance d’emblée Pascal Moisy, media relations manager chez ArcelorMittal Luxembourg.

Bien qu’il soit encore trop tôt pour déterminer si Notre-Dame de Paris sera rénovée en gardant les mêmes matériaux ou en utilisant d’autres techniques, le géant de l’acier propose toutefois son aide afin de réaliser ce chantier de grande ampleur.

Si les Monuments historiques parisiens optent finalement pour l’acier, ArcelorMittal offrirait donc une partie des poutres qui consolideraient l’ensemble. Dans quelle mesure? Impossible à dire pour l’heure. «Cela n’a pas été chiffré, nous attendons le diagnostic sur l’état des structures», précise Pascal Moisy.

Plus léger que le bois

L’entreprise offre, de surcroît, une certaine expertise dans les bâtiments historiques puisqu’elle a contribué à la rénovation des Bernardins à Paris, d’inspiration gothique, comme Notre-Dame.

«La toiture a été refaite telle qu’elle existait au moment où le bâtiment a été construit et non pas à l’image de la rénovation précédente. Alors que la hauteur de toiture était plus élevée à la construction, avec l’acier, on a pu retrouver cette hauteur originale», ajoute notre interlocuteur, qui liste les avantages de l’acier par rapport au bois.

«C’est un produit plus léger que le bois, ça se met en œuvre beaucoup plus vite et grâce au prémontage, cela facilite les choses sur le chantier, d’autant qu’on est en plein cœur de Paris.»

233841.jpg

Un exemple de charpente métallique pour la bâtiment gothique parisien: les Bernardins.  (Photo: D.R.)

Des poutres produites à Luxembourg? 

Dans l’état actuel des choses, il n’est pas encore possible de déterminer d’où viendra l’acier offert par ArcelorMittal, si tant est que la structure de Notre-Dame soit reconstruite grâce à ce matériau. Cette intervention sera toutefois coordonnée par ArcelorMittal France, avec l’éventualité que les poutres émanent du Luxembourg.

«On a la possibilité d’avoir des aciers produits ailleurs qu’en France. Cela pourrait se faire au Luxembourg aussi, car on fait de l’acier de construction, notamment à Belval», confirme Pascal Moisy. L’entreprise reste donc dans l’attente d’une décision des autorités françaises.