LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Habitat

Le geste vert

Une app pour détecter les produits chimiques



294965.png

Scan4Chem permet de détecter les substances chimiques dans les produits. (Photo: REACH)

L’application Scan4Chem a été développée avec l’aide du Luxembourg. Elle permet de détecter des substances chimiques dans différents produits, dont ceux présents dans nos maisons.

C’est dans le cadre d’un projet européen LIFE AskREACH, mené en collaboration avec le Helpdesk REACH&CLP Luxembourg et le département IT for Innovative Services (ITIS) du Luxembourg Institute of Science and Technology (List), que l’application Scan4Chem a été développée.

Cette app permet d’identifier la présence de substances considérées comme extrêmement préoccupantes (les SVHC) dans les articles de consommation comme les meubles, les appareils électriques, les jouets, les vêtements…

Ces SVHC peuvent être des substances cancérigènes, mutagènes, toxiques pour la reproduction ou particulièrement nocives pour l’environnement. Les produits comprenant une liste d’ingrédients, comme les aliments, les cosmétiques ou les produits ménagers, ne peuvent pas être inclus.

En scannant le code-barres du produit, l’application recherche les informations sur les SVHC présentes dans cet article. Le consommateur, ainsi averti, peut éviter les articles contenant ces substances dangereuses pour la santé ou l’environnement.

L’application mobile gratuite est déjà disponible pour le Luxembourg, l’Allemagne et la Suède, et sera lancée courant 2020 en Autriche, en Croatie, au Danemark, en France, en Grèce, en Lettonie, en Lituanie, en Pologne, au Portugal, en République tchèque et en Serbie, l’objectif étant de la rendre disponible dans la plupart des pays européens au cours des trois prochaines années.

Si le produit scanné ne figure pas dans la base de données, le consommateur peut introduire une demande d’information auprès du fournisseur, qui effectuera alors les démarches nécessaires pour obtenir les informations.

Les fournisseurs peuvent eux-mêmes soumettre les informations sur leurs articles dans une base de données connectée à l’application. Cette application repose en fait sur le «droit de savoir» qui est établi dans le règlement de l’Union européenne sur les produits chimiques REACH.

L’app est disponible sur  Google Play  et l’ App Store .