ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

Start-Up

Le grand saut d’ANote Music est prévu le 28 juillet



Marzio Flavio Schena (à gauche, aux côtés de Grégoire Mathonet et Matteo Cernuschi) a annoncé une première offre de 200.000 euros de droits musicaux d’Irma Records, pour ceux qui rejoindront la plate-forme dès son lancement, le 28 juillet. (Photo: ANote Music)

Marzio Flavio Schena (à gauche, aux côtés de Grégoire Mathonet et Matteo Cernuschi) a annoncé une première offre de 200.000 euros de droits musicaux d’Irma Records, pour ceux qui rejoindront la plate-forme dès son lancement, le 28 juillet. (Photo: ANote Music)

ANote Music s’apprête à vivre un moment à part: la start-up lancera sa plate-forme boursière pour les investissements musicaux le 28 juillet. Avec une première offre de 200.000 euros de droits musicaux d’Irma Records.

«Le lancement de la plate-forme d’investissement ANote Music cet été nous permettra de combler le fossé entre l’industrie musicale et les marchés financiers. Notre objectif est de libérer la valeur cachée de la musique pour les investisseurs et les artistes en créant une plate-forme boursière pour les investissements musicaux. Nous sommes ravis d’être les pionniers des investissements alternatifs, tout en révolutionnant les systèmes traditionnels au sein de l’industrie musicale», a déclaré le CEO et cofondateur d’ANote Music, Marzio Flavio Schena.

ANote Music, construite à partir de la blockchain, fournit une plate-forme sécurisée et transparente permettant aux artistes, maisons de disques, éditeurs et auteurs-compositeurs de vendre leurs droits musicaux et donc de devenir financièrement indépendants. Les investisseurs et les fans de musique ont la possibilité de détenir les droits musicaux des catalogues de leurs artistes préférés et de bénéficier de redevances musicales.

Avant son lancement, le 28 juillet, ANote Music compte déjà  un premier catalogue en précommande pour Irma Records, l’une des maisons de disques les plus en vue sur le marché italien, à hauteur de 200.000 euros. Les premiers utilisateurs d’ANote Music auront droit à 5% de réduction sur les parts de catalogue et aucuns frais de distribution à payer pour les redevances générées par ces actions pendant les deux premières années.

Des enchères à la bourse

«Nous sommes ravis de faire partie de cette nouvelle ère pour l’industrie musicale, où ANote Music offre flexibilité, liquidités et sécurité», a commenté le CEO du label italien, Massimo Benini. «En étant présenté sur cette plate-forme en tant qu’artiste ou créateur, il est possible de générer une visibilité supplémentaire et de se forger une solide réputation au sein d’un vaste réseau de fans de musique et d’investisseurs. Nous sommes impatients de poursuivre cette offre de précommande et de poursuivre notre relation.»

Sur ANote Music, les droits des catalogues d’artistes sont gérés par un système d’enchères. L’acheteur le mieux offrant reçoit ses droits et peut ensuite commencer à les vendre ou en acheter d’autres, comme cela se passe avec des actions. La plate-forme gère les redevances et s’assure que les investisseurs reçoivent leurs bonus.

Les artistes sur la plate-forme devront avoir au moins trois ans de revenus, ce qui garantit une bourse intéressante, fiable et sécurisée pour les investisseurs.

À l’abri des chocs externes

«Comme les habitudes d’écoute musicale ont une faible corrélation avec les marchés financiers, les redevances musicales génèrent des perspectives de revenus sans cesse croissantes et agissent comme une classe d’actifs alternative, diversifiée et très prometteuse, qui est largement à l’abri des chocs externes», explique Marzio Flavio Schena. «Notre mission est de rendre cette opportunité d’investissement dans la musique accessible à tous. Nous sommes ravis d’avoir Irma Records, un acteur-clé de l’industrie musicale italienne et mondiale, à bord et jouant un rôle si important dans le lancement de la plate-forme. Ensemble, nous sommes ravis de nous lancer dans cette aventure et d’être à la pointe de l’innovation dans l’industrie musicale.»

Fondée au Luxembourg par Marzio Flavio Schena, Matteo Cernuschi et Grégoire Mathonet en janvier 2018, et hébergée au Technoport, ANote Music a levé plus de 500.000 euros, dirigés par les principaux acteurs de l'industrie musicale européenne.