ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

Nouvelle étape

Amazon confirme son projet d’épicerie



285890.jpg

Amazon a de l’appétit et veut titiller Walmart sur un marché américain de l’épicerie à 800 millions de dollars. Mais ses premiers efforts n’ont pas été couronnés de succès. (Photo: Shutterstock)

Pour la première fois cette semaine, Amazon a confirmé son projet d’ouverture d’une épicerie l’an prochain aux États-Unis… en complément de ses tentatives actuelles, comme Amazon Go ou Whole Food.

«Alors? Qu’est-ce que je lui mets à la petite dame?» À Woodland Hills, dans la banlieue de Los Angeles, les habitants avaient été un peu surpris de voir Amazon ouvrir son épicerie, au printemps 2020. Mais le poids de la marque les avait amenés à venir, une fois par semaine, faire leurs courses là plutôt qu’ailleurs.

C’est le secret espoir d’Amazon, qui a confirmé cette semaine pour la première fois son intention de dévoiler un nouveau concept d’épicerie. Ce ne sera pas comme Amazon Go, où tout est automatisé, sous l’œil de caméras et de capteurs et où le client ressort en ayant payé. Ni même une succursale de Whole Food, que la marque a acheté pour près de 13 milliards de dollars en 2017 et qui peine à remplir ses objectifs.

Mais ses intentions peuvent être multiples, rappelle CNet, qui a révélé le projet .