POLITIQUE & INSTITUTIONS — Europe

Sommet Digital à Dortmund

Altmaier chute avant de présenter Gaia X



Le ministre allemand de l’Économie, ici lors de la précédente édition du Digital Summit à Dortmund, a lourdement chuté en quittant la scène. (Photo: DE. digital)

Le ministre allemand de l’Économie, ici lors de la précédente édition du Digital Summit à Dortmund, a lourdement chuté en quittant la scène. (Photo: DE. digital)

Le ministre allemand de l’Économie, Peter Altmaier, a chuté à sa descente de scène, mardi matin, à Dortmund. À l’occasion de ce sommet digital, il devait annoncer le lancement de Gaia X, un projet de cloud européen.

Dans la mythologie grecque, Gaia avait deux visages opposés. Capable de créer la beauté harmonieuse, la divinité première était aussi capable de faire resurgir le chaos originel.

C’est plutôt ce deuxième visage qui restera dans les annales alors que le ministre allemand de l’Économie devait présenter Gaia X, son projet de cloud européen, dans l’après-midi.

Mardi matin à Dortmund, au moment où il quittait la scène du sommet digital allemand, Peter Altmaier a lourdement chuté.

Il a dû être emmené à l’hôpital pour y subir des examens complémentaires et la suite de son programme a été aussitôt annulée.

Gaia X, projet qui interroge

M. Altmaier devait donner le coup d’envoi de son projet de cloud européen, qui pourrait un jour rivaliser avec les trois géants américains (Amazon, Microsoft et Google, qui représentent 75% du marché) et leur challenger chinois Alibaba.

Dans ce projet d’«infrastructure de données puissante, compétitive, sécurisée et fiable pour l’Europe», sont intégrées de grandes entreprises allemandes, comme Bosch, SAP, Deutsche Telekom, Deutsche Bank et Siemens, et d’autres entreprises françaises, notamment pour créer un «hyperscalaire», un réseau informatique où les capacités de serveur des différents partenaires sont combinées pour donner un réseau plus puissant, au service des groupes industriels et des PME.

Beaucoup de questions restent en suspens, comme la gestion de Gaia ou le responsable de la définition et des spécifications des exigences techniques et des règles de l’infrastructure de données.