POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Communication par la lumière

L’Alliance mondiale naît au Luxembourg



Après la wifi, le lifi. Cette nouvelle technologie de transmission de la communication par la lumière a un potentiel reconnu. L’Alliance devra encadrer ses développements. (Photo: Shutterstock)

Après la wifi, le lifi. Cette nouvelle technologie de transmission de la communication par la lumière a un potentiel reconnu. L’Alliance devra encadrer ses développements. (Photo: Shutterstock)

L’Alliance pour la communication par la lumière verra le jour ce mardi au Luxembourg. De quoi encadrer le développement d’un secteur d’activité qui générera des revenus de 75 milliards de dollars en 2025.

Plus rapide, plus sûre, moins nocive pour la santé, moins chère: le lifi, pour «light fidelity», permet de se connecter à internet grâce à une ampoule LED. C’est une des technologies de communication par la lumière – avec communication par caméra optique – qui sont promises à un bel avenir... à condition que les acteurs se mettent d’accord sur des normes, des règles et des standards communs.

Pour le Luxembourg, tout l’intérêt d’accueillir l’ Alliance pour la communication par la lumière , une asbl de droit luxembourgeois qui sera rendue publique ce mardi, vient justement de la possibilité de fédérer des acteurs de premier plan au Grand-Duché.

Cette association sans but lucratif sera composée pour l’instant de Nokia, Emirates Integrated Telecommunications Company (du), Ledvance, Liberty Global, Lucibel, Orange, pureLiFi, Lifi Research and Development Centre, de Velmenni, de la luxembourgeoise Zero1, du CEA Leti de Grenoble et de l’Institut Mines-Télécom.