POLITIQUE & INSTITUTIONS — Europe

Vaccination

L’Allemagne va proposer une 3e dose de vaccin à partir de septembre



L’Allemagne prend donc la voie d’une injection supplémentaire de vaccin.  (Photo: Paperjam)

L’Allemagne prend donc la voie d’une injection supplémentaire de vaccin.  (Photo: Paperjam)

Après des pays comme Israël ou la Grande-Bretagne, c’est au tour de l’Allemagne d’avancer dans le sens d’un rappel vaccinal contre le Covid-19. 

Le ministère de la Santé allemand a annoncé, ce lundi, que l’administration d’une troisième dose de vaccin contre le Covid-19 sera proposée dès le 1er septembre aux populations âgées et vulnérables, ainsi qu’aux personnes qui n’ont pas reçu de vaccin à ARN messager. 

«Ces vaccinations de rappel seront réalisées avec l’un des deux vaccins à ARN messager (Pfizer-BioNTech ou Moderna, ndlr)», a indiqué le ministère, qui évoque une décision «dans l’intérêt des soins de santé préventifs». 

Ce dernier a également expliqué qu’il s’appuyait, pour ce choix, sur des études récentes, qui montraient que «la réponse immunitaire est réduite ou en déclin rapide après une vaccination complète contre le Covid-19» chez certaines populations, «en particulier pour les patients immunodéprimés ainsi que les personnes très âgées et celles nécessitant des soins».

Les vaccinés AstraZeneca et Johnson & Johnson sont visés

Concrètement, à partir de septembre, cette troisième dose (ou deuxième dose en cas de vaccination avec le sérum de Johnson & Johnson) sera notamment proposée dans les maisons de retraite et autres instituts accueillant des personnes vulnérables. Cette nouvelle injection interviendra «généralement au moins six mois» après la vaccination complète du patient. 

La partie de la population ayant été vaccinée avec les vaccins AstraZeneca et Johnson & Johnson se verra également proposer une dose supplémentaire d’un vaccin à ARN messager (Pfizer-BioNTech ou Moderna). Ce qui, selon ces derniers laboratoires, devrait assurer à ces personnes un renforcement de leur protection immunitaire. 

L’Allemagne n’est pas le premier pays à emprunter cette voie, puisqu’Israël administre déjà cette troisième dose depuis la mi-juillet et que plusieurs millions de résidents du Royaume-Uni devraient aussi bénéficier d’une troisième dose d’un vaccin contre le coronavirus dès le mois prochain.