ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

Droit 2.0

Aiscension, l’arme de DLA Piper contre les cartels



L’Union européenne et sa commissaire à la Concurrence, Margrethe Vestager, ont infligé près de quatre fois plus d’amendes que son homologue américaine contre les entreprises reconnues coupables d’ententes illégales. (Photo: Maison Moderne)

L’Union européenne et sa commissaire à la Concurrence, Margrethe Vestager, ont infligé près de quatre fois plus d’amendes que son homologue américaine contre les entreprises reconnues coupables d’ententes illégales. (Photo: Maison Moderne)

Le cabinet d’avocats DLA Piper a lancé lundi Aiscension, un nouvel outil de détection des cartels, développé avec la start-up américaine Reveal Data. Ou comment éviter des amendes pharaoniques.

Depuis janvier 2000, plus de 1.100 entreprises, aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Europe, ont été convaincues d’ententes illégales sur un marché et ont dû s’acquitter de 43 milliards de dollars d’amendes des autorités.

En 2019, l’Union européenne a infligé pour 1,6 milliard de dollars d’amendes, près de cinq fois plus qu’aux États-Unis (360 millions de dollars) et deux fois et demie plus que le Japon (637 millions d’euros). À lui seul, le secteur du transport et de la logistique concentre un quart des amendes.

Comment éviter les problèmes? En détectant, le plus tôt possible, les risques de cartels. Sur la base des modèles de l’intelligence artificielle de Reveal Data – et surtout de NextLP acquise l’an dernier par les Américains –, DLA Piper a lancé Aiscension, un nouveau service qui mise sur l’intelligence artificielle pour détecter les signaux faibles du risque, aussi bien dans les documents officiels que dans les courriers électroniques, par exemple, et sur l’intervention de ses avocats pour «qualifier» ces découvertes.

«Aiscension offre à nos clients la possibilité d’identifier, à un stade précoce, s’ils risquent d’être impliqués dans des activités potentiellement illégales. Cela peut leur permettre de prendre les mesures appropriées dans les plus brefs délais et même d’empêcher tout dommage», assure Ilan Sherr, directeur juridique de DLA Piper et directeur exécutif d’Aiscension, non sans rappeler l’impact, en termes réputationnels, non seulement d’une amende, mais aussi d’une enquête des autorités.

Et la question n’est pas seulement de détecter les fraudes ou comportements frauduleux, mais de permettre une adaptation des entreprises à la législation, qui change assez souvent pour être adaptée en permanence.