POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

4E ASSEMBLÉE GÉNÉRALE AU LUXEMBOURG

L’AIIB investit 350 millions de dollars



254740.jpg

100 millions de dollars seront investis dans un projet d’assainissement de l’eau au Bangladesh. Aller chercher de l’eau est pour l’instant une mission remplie essentiellement par les femmes et les petites filles, ce qui les prive d’éducation. (Photo: Shutterstock)

La première assemblée générale de la Banque asiatique d’investissement pour les infrastructures hors d’Asie s’est achevée samedi à Luxembourg avec des promesses d’engagement de 350 millions de dollars, trois nouveaux membres et un retour en Chine.

100 millions de dollars pour le soutien au développement de l’énergie renouvelable en Inde, qui veut réduire son intensité carbone de 30 à 35% d’ici 2030 par rapport à 2005; 75 millions de dollars pour le premier projet de réseau de 2.000km de fibre optique au Cambodge; 100 millions de dollars pour un projet d’assainissement et de fourniture d’eau au Bangladesh, bénéfique à 600.000 personnes, et 75 millions de dollars dans un fonds d’investissement asiatique établi à Hong Kong et spécialisé dans les télécoms, les transports et l’énergie.

C’est le bilan des engagements de la quatrième assemblée générale de la Banque asiatique d’investissement pour les infrastructures (AIIB), qui se tenait vendredi et samedi au Kirchberg. Une première hors d’Asie pour cette jeune institution multilatérale, mise sur pied par la volonté de la Chine.

43 nouveaux membres en trois ans

L’AIIB y retournera d’ailleurs l’an prochain, puisque Pékin accueillera la cinquième assemblée générale, forte des trois nouveaux membres cooptés pendant la session luxembourgeoise (Bénin, Djibouti, Rwanda). Créée par 57 membres fondateurs, la banque d’investissement a été rejointe par 43 membres en trois ans.

L’idée est d’aider les pays en développement à atteindre le chiffre de 8% de leur PIB investi dans les infrastructures, seul moyen de répondre aux besoins de base de leurs populations, mais aussi de rattraper leur retard économique. Dans ce contexte, les économies asiatiques atteignent régulièrement 6 ou 7% du PIB, alors que les pays à faible revenu ont davantage de difficultés.

63% du PIB mondial

«Les 100 membres de l’AIIB représentent collectivement 78% de la population mondiale et 63% du PIB mondial. Avec le soutien de tous nos membres, nous construisons une institution allégée, propre et verte qui peut aider à soutenir leur développement durable», a déclaré le président de l’AIIB, Jin Liqun.

«Nous apprécions le rôle joué par le gouvernement de la République populaire de Chine dans la création de l’AIIB et le soutien important qu’il a fourni depuis sa création», a déclaré Sir Danny Alexander, vice-président et secrétaire général de l’AIIB. «D’ici 2020, la banque entamera sa cinquième année d’activité avec 100 membres approuvés et 8,5 milliards de dollars d’investissements dans 45 projets dans 18 pays.»