BRAND VOICE — ENTREPRISES & STRATÉGIES — Services & Conseils

Arendt business advisory

Aider les banques à réaliser leur agenda



218124.png

Arendt Business Advisory Denis Costermans, Lead Advisor & Philippe Wery, CEO d'ABA

En un peu plus d’un  an, la nouvelle société de conseil en management d’Arendt, Arendt Business Advisory (ABA), a pu asseoir sa réputation dans le secteur commercial, la santé et le secteur public. Forte de son succès, ABA lance maintenant ses services dans le secteur bancaire.

«Ce développement s’inscrit bien dans la logique de notre groupe, dans lequel le secteur bancaire représente un secteur important», explique Philippe Wery, CEO d’ABA.  «Notre société est née de la volonté de faire du conseil en management à haute valeur ajoutée et sur mesure, dans la continuité de la qualité reconnue des services délivrés par Arendt. L’accueil du marché est enthousiaste, nous sommes donc plutôt optimistes».

«Parlons de l’approche ou du style d’abord. Je résumerais simplement en trois idées simples: patron sur chantier, open architecture, prix fixe!», explique Denis Costermans, en charge des activités Banking. La première idée fait référence à ce qu’on peut voir chez certains artisans et reflète bien le modèle d’ABA qui repose sur l’expertise: ce sont des professionnels très expérimentés qui viennent au côté des clients, pour apporter des solutions sur mesure. Deuxièmement, ABA a la particularité rare de pratiquer ce que les banques appellent l’open architecture. Selon le même principe, ABA se donne la possibilité d’adjoindre à ses consultants des spécialistes externes reconnus dans leur domaine, sur base d’un réseau de partenaires choisis et en toute transparence avec les clients. Enfin, ABA prend la responsabilité de ses livraisons et s’engage sur les budgets, au travers de prix fixes ou de success fees, ce qui est un confort pour les clients et une garantie de résultats.

Au-delà de l’approche, il y a l’offre. Elle répond à un secteur bancaire en pleine transformation. Les banques font face à de vrais choix stratégiques. Elles doivent se simplifier, au niveau de la manière dont elles fonctionnent mais aussi de leurs produits, services, de leurs tarifs, des marchés qu’elles occupent, elles doivent se recentrer. Les banques doivent aussi croître, la masse critique a augmenté, menant à des consolidations mais aussi des redéploiements. Enfin, elles doivent également gagner en performance et en efficacité. «Ce sont des évolutions à effectuer de manière judicieuse et c’est ici que nous intervenons», explique Denis Costermans. «Nous travaillons sur ces initiatives stratégiques et tactiques d’importance pour les banques. Par ailleurs, l’articulation unique avec notre étude d’avocats apporte une valeur ajoutée inégalée aux solutions que nous apportons». Le digital est aussi un domaine important. ABA croit beaucoup à l’open innovation, la capacité à intégrer des solutions digitales innovantes pour mettre un turbo dans l’organisation, sans les limiter aux seules fins de l’expérience clients.

«Enfin, nous dirions qu’Arendt Business Advisory, au-delà d’une méthode, d’une expertise, c’est également des personnalités désireuses d’apporter des solutions aux clients en se retroussant les manches sur le terrain», concluent Philippe Wery et Denis Costermans. C’est ça le style ABA à essayer de toute urgence.