ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

Vendredinnovation (8/10)

Aider les échevins à verdir leurs villes



La plate-forme du List calculera, par exemple, où cela vaut le coup de placer des panneaux solaires à l’intérieur d’une ville afin d’optimiser la production d’énergies renouvelables. (Photo: Shutterstock)

La plate-forme du List calculera, par exemple, où cela vaut le coup de placer des panneaux solaires à l’intérieur d’une ville afin d’optimiser la production d’énergies renouvelables. (Photo: Shutterstock)

Tout au long de cet été «pas comme les autres», Paperjam vous emmène à la découverte de recherches qui vont changer notre quotidien. Et, ici, celui de notre planète. Le List développe une plate-forme qui calculera comment optimiser l’utilisation d’énergies renouvelables dans les villes de la Grande Région. Un outil qui servira d’aide à la décision aux communes.

Mettre quelques panneaux solaires par-ci et quelques éoliennes par-là, c’est bien. Mais si on pouvait optimiser la production d’énergies renouvelables, à l’échelle d’une ville, ce serait mieux. Le Luxembourg Institute of Science and Technology (List) compte justement aider les pouvoirs publics dans leur prise de décisions écologiques grâce à son projet «Secure».

Quelles sont les opportunités d’énergies renouvelables dans notre ville? Sur quels toits ou façades installer des panneaux solaires? Comment rénover des bâtiments? De combien pourrait-on réduire les émissions de CO2? Comment utiliser la biomasse d’origine agricole pour la production de chaleur? Ce sont autant de questions auxquelles la plate-forme développée par le List pourra répondre en combinant des données issues d’images satellites, de cartes 2D et 3D, d’analyses géospatiales en haute résolution, d’outils de prévision, analyse et visualisation, et d’informations météorologiques.

«Alors que près de 75% de la population européenne vit dans les villes et est responsable d’une proportion quasi similaire de la consommation d’énergie totale, les zones urbaines jouent un rôle-clé dans la réduction du carbone et dans la transition énergétique», justifie l’institut.

Une étude de cas à Esch-sur-Alzette

La plate-forme Smart City and Region Energy  existe déjà, avec des données internationales issues des projets européens «Music» et «Daedalus». Mais le but du List est de développer son outil d’aide à la décision pour les villes du Luxembourg et de la Grande Région. Une étude de cas a ainsi été envisagée pour Esch-sur-Alzette. D’autres municipalités seront approchées tout au long du projet.

À terme, «municipalités, fournisseurs de services d’énergie, sociétés de logiciels, investisseurs et même citoyens» devraient avoir accès à cette plate-forme. Le List espère qu’elle stimulera également la création d’entreprises spécialisées dans les énergies renouvelables. Le projet bénéficie, d’ailleurs, d’un soutien financier de la part d’Enovos.