POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Nomination

Agnès Durdu devient présidente du Conseil d’État



224191.jpg

Agnès Durdu s'est engagée par le passé en politique, pour le DP. (Photo: DP)

Agnès (Agny) Durdu va prendre la succession de Georges Wivenes à la présidence du Conseil d’État. Patrick Santer et Romain Nati seront ses deux vice-présidents.

Le conseil de gouvernement qui était réuni mercredi a marqué son accord avec la composition de la nouvelle présidence du Conseil d’État.

Après 13 ans d’exercice, Georges Wivenes va laisser son siège vacant. C’est l’avocate Agnès Durdu qui va le remplacer au 1er avril prochain en tant que présidente. Elle était jusqu’ici vice-présidente du Conseil d’État où elle est entrée en 2006. Sa nomination avait été proposée à l’époque par le DP, dont elle a été une députée, élue dans le Nord où elle a été bourgmestre de Wincrange.

Les vice-présidents du Conseil d’État seront désormais  Patrick Santer  et  Romain Nati . M. Santer a rejoint le Conseil d’État en 2009, proposé par le CSV (il est le fils de l’ancien Premier ministre Jacques Santer) et est avocat associé au sein de l’étude Elvinger Hoss Prussen.

Romain Nati a rejoint le Conseil d’État en 2004, proposé par le LSAP. Il est aussi bien connu grâce à  son rôle de directeur général du Centre hospitalier de Luxembourg  (CHL). Il été déjà vice-président de l’instance.