POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Marché de l’emploi

L’Adem ouvre son JobBoard à tous



Dans le courant du mois de février dernier, 3.014 postes vacants ont été déclarés à l’Adem par les différents employeurs du pays. (Photo: Matic Zorman/Maison Moderne)

Dans le courant du mois de février dernier, 3.014 postes vacants ont été déclarés à l’Adem par les différents employeurs du pays. (Photo: Matic Zorman/Maison Moderne)

L’Agence pour le développement de l’emploi (Adem) a décidé de rendre accessible à tous son JobBoard, jusque-là réservé aux demandeurs d’emploi inscrits auprès de l’agence. 

À partir du 28 avril, l’Adem élargit encore un peu plus son offre de services digitaux, en raison d’un marché de l’emploi en pleine mutation marqué par un nombre important de personnes à la recherche de nouvelles opportunités professionnelles. 

Concrètement, les personnes non inscrites à l’Adem pourront, sans aucune formalité préalable, consulter les offres d’emploi que les entreprises ont décidé de rendre publiques. Pour autant, les demandeurs d’emploi inscrits à l’Adem gardent un petit avantage puisqu’ils auront accès à l’ensemble des offres d’emploi (publiques ou non) et bénéficieront d’un accès exclusif aux offres pendant les sept premiers jours de leur publication. Ils seront aussi les seuls à disposer d’un profil de candidat sur le JobBoard, qui sera consultable par les employeurs. 

«L’objectif affiché est double: permettre plus d’autonomie aux demandeurs d’emploi, aux employeurs, ainsi qu’à toute personne en recherche d’emploi qui n’est pas inscrite à l’Adem, mais aussi gagner en transparence sur le marché de l’emploi en multipliant les possibilités de contact entre employeurs et demandeurs d’emploi en élargissant la visibilité des opportunités d’emploi à une audience plus large», souligne l’Agence pour le développement de l’emploi dans un communiqué.

Dans le courant du mois de février dernier, 3.014 postes vacants ont été déclarés à l’Adem par les différents employeurs du pays, soit une diminution de 13,6% sur un an. En tout, l’agence était en possession, fin février, de 7.397 postes vacants. Sur un an, cela constitue une diminution de 14,8%.