POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Transports publics

Adapto finalement maintenu et gratuit



269250.jpg

Le service Adapto dans sa nouvelle version sera réservé aux personnes à mobilité réduite n’ayant pas d’autre possibilité de se déplacer et sera gratuit. (Photo: Shutterstock)

Le ministère de la Mobilité et des Travaux publics a retourné sa veste concernant le système de bus à la demande qui sera non seulement conservé, mais également rendu gratuit.

Promise avant l’été , la réforme du système de transport à la demande Adapto vient d’être précisée par le ministère de tutelle. Elle était certes prévue par l’accord de coalition, mais les pistes avancées dans ce document n’ont finalement pas été retenues. Les trois partis de la majorité visaient en effet à «évaluer les critères d’accès actuels dans le but de réserver cette offre strictement aux personnes qui ne sont ni en mesure de recourir aux transports publics ordinaires ni d’avoir recours à leur propre voiture» et envisageaient «la substitution d’un transport organisé par une aide financière pour les bénéficiaires».

Toutefois, M. Bausch a changé son fusil d’épaule après «concertation» avec ses collègues concernés, à savoir la ministre de la Famille et de l’Intégration, Corinne Cahen , le ministre de la Sécurité sociale, Romain Schneider , et le ministre de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse, Claude Meisch , ainsi que «des représentants du ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Économie sociale et solidaire» – et non le ministre Dan Kersch lui-même.

Le transport sera maintenu, mais l’accès et l’organisation en seront réformés.

Ministère de la Mobilité et des Travaux publics

«Le système des transports Adapto ne sera pas substitué par une aide financière», indique le communiqué de son ministère. «Le transport sera maintenu, mais l’accès et l’organisation en seront réformés.» Il sera en effet exclusivement «réservé aux personnes handicapées et à mobilité réduite, n’ayant pas d’autres possibilités de se déplacer». Celles-ci devront remplir un nouveau formulaire de demande d’accès, qui sera examiné par une commission d’évaluation nationale.

Afin d’optimiser le service de bus, le département des transports du ministère de la Mobilité et des Travaux publics doit mettre en place une centrale de réservation nationale qui «organisera les itinéraires de manière à regrouper efficacement les clients pour répondre à leurs besoins de déplacement sous forme d’un transport collectif».

Une motion rejetée, une pétition plébiscitée

Outre ces modifications du fonctionnement d’Adapto, le ministère a finalement décidé d’accéder à la demande pressante du public en étendant la gratuité des transports publics prévue en mars 2020 à Adapto «afin de ne pas discriminer les personnes qui en sont dépendantes».

Ce point avait fait l’objet d’une motion rejetée à la Chambre des députés début juillet. Elle avait ensuite été reprise dans une pétition qui avait recueilli en quelques jours les 4.500 signatures nécessaires à l’organisation d’un débat public. La pétition affichait près de 5.900 signatures à la clôture de la campagne. Le débat à la Chambre ne sera donc finalement pas nécessaire. Le calendrier de mise en place de la réforme d’Adapto n’est toutefois pas encore communiqué par le ministère de la Mobilité.

Parallèlement à cette réforme, le ministère de M. Bausch rappelle son objectif ultime: «augmenter constamment l’accessibilité des moyens et infrastructures des transports publics», afin que le plus de citoyens possible puissent les emprunter. Ceux qui détiennent une carte d’invalidité peuvent déjà voyager gratuitement.