PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Fonds

Fonds d’investissement

Les actifs sous gestion repartent à la hausse



La crise ukrainienne épargne pour l’instant l’industrie des fonds d’investissement malgré 14,871 milliards d’euros de désinvestissement. (Photo: Shutterstock)

La crise ukrainienne épargne pour l’instant l’industrie des fonds d’investissement malgré 14,871 milliards d’euros de désinvestissement. (Photo: Shutterstock)

Après deux mois de baisse, les actifs sous gestion des fonds d’investissement luxembourgeois repartent à la hausse. Une hausse de 0,22% par rapport à février, mais une hausse de bon augure qui prend en compte la crise ukrainienne.

Au 31 mars 2022, selon les dernières données de la CSSF, l’actif net total des organismes de placement collectif (OPC), comprenant les OPC soumis à la loi de 2010, les fonds d’investissement spécialisés et les sicar, s’élève à 5.557,342 milliards d’euros. Soit une progression de 0,22% sur un mois et de 5,87% sur 12 mois.

L’industrie a donc enregistré une variation positive de 12,293 milliards au mois de mars. Variation positive grâce à un effet de marché positif de 27,164 milliards, qui a compensé les 14,871 milliards de désinvestissement.

«Malgré le développement de la crise ukrainienne, la volatilité des marchés des matières premières, la persistance des craintes d’inflation et les orientations de plus en plus strictes des politiques monétaires, les catégories d’OPC actions des marchés développés se sont redressées et ont enregistré une performance positive», détaille la CSSF.

Et si, en mars, les catégories d’OPC actions ont enregistré un investissement net de capitaux négatif, ceci est principalement dû à des sorties de capitaux dans la catégorie des OPC actions européennes.

Sur les marchés obligataires, la CSSF observe que les rendements ont continué à augmenter. Des augmentations des deux côtés de l’Atlantique dues «aux chiffres persistants de l’inflation et aux positions de plus en plus restrictives des grandes banques centrales en matière de politique monétaire».

Le nombre d’organismes de placement collectif pris en considération s’élève à 3.459, contre 3.465 le mois précédent. Au total, 2.266 entités ont adopté une structure parapluie représentant 13.234 compartiments. Si l’on ajoute à ce chiffre les 1.193 entités ayant une structure OPC traditionnelle, ce sont 14.427 unités de fonds qui étaient actives sur la place financière.