POLITIQUE & INSTITUTIONS — Europe

soins de santé

Un accord sanitaire entre Belgique et Luxembourg en vue



Depuis 2005, les ambulances belges interviennent en France, et vice versa, et cela sauve des vies. (Photo: Shutterstock)

Depuis 2005, les ambulances belges interviennent en France, et vice versa, et cela sauve des vies. (Photo: Shutterstock)

À l’image de celui passé avec la France en 2005, la Belgique pourrait conclure prochainement un «accord-cadre sanitaire» avec le Luxembourg. Les démarches sont en tout cas en bonne voie.

Interrogée en commission de la Chambre, la ministre belge des Affaires étrangères Sophie Wilmès a confirmé que la mise en place d’un «accord-cadre sanitaire» entre la Belgique et le Luxembourg «était en bonne voie». Des discussions sont amorcées depuis un certain temps, mais la crise du Covid a intensifié les relations des représentants des deux pays via «la commission mixte belgo-luxembourgeoise».

Et s’il existe «une coopération sanitaire étroite et intense entre la Belgique et le Grand-Duché de Luxembourg», explique Sophie Wilmès, celle-ci pourrait être encore optimisée. C’est bien l’objectif du futur «accord-cadre».

Sauver des vies

Un tel accord existe d’ailleurs depuis 2005 entre la France et la Belgique. Il permet notamment de mutualiser l’offre de soins, notamment dans la région frontalière, et de gérer au mieux les investissements. Ce qui apporte, selon la députée Mélissa Hanus (PS), qui a interrogé la ministre, «une réponse adéquate à la demande de soins des patients, sans investissement financier pour les États». D’autant que nombre de médecins exercent parfois dans plusieurs hôpitaux, dans plusieurs pays.

De plus, cet accord franco-belge réduit aussi les temps d’intervention. Chaque année, 500 personnes bénéficient d’une prise en charge par le SMUR belge et français, qui les conduisent là où elles peuvent être soignées le plus vite et le mieux possible. «Cela sauve des vies, réduit les conséquences des AVC ou des infarctus», souligne la députée. Au total, 20.000 patients bénéficient annuellement des bienfaits de cet accord.

Le 11 décembre dernier, l’Observatoire européen de la santé transfrontalière a réalisé une présentation sur les différentes coopérations sanitaires transfrontalières. Il a conclu sur plusieurs propositions, dont l’une portait sur une coopération en matière de santé entre la Belgique et le Grand-Duché de Luxembourg, relèvent nos confrères de La Meuse Luxembourg. Ce qui justifie un peu plus la conclusion d’un accord que la ministre Wilmès espère signer rapidement.

Mais des outils existent déjà entre les deux voisins. Notamment un accord d’assistance mutuelle en matière de sécurité civile depuis 2015 et des décisions Benelux depuis 2012 dans le cadre du transport transfrontalier SMUR, Samu et ambulance.