BRAND VOICE — POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

ASSOCIATION D’ASSURANCE ACCIDENT

Accidents du travail: «La direction doit montrer l’exemple»



265303.jpg

Georges Wagner, chargé de direction de l’Association d’Assurance Accident (AAA). Photo : AAA

En 2018, la fréquence des accidents du travail, de trajet et des maladies professionnelles a diminué au Luxembourg. Pour prévenir ces événements déplorables, les entreprises sont incitées à s’engager dans une culture de prévention en mettant en place un plan d’action. Le point avec Georges Wagner, chargé de direction de l’Association d’assurance accident (AAA). 

1° Quelle est la situation en matière d’accidents du travail au Luxembourg?

En 2018, le nombre d’accidents du travail, de trajet et des maladies professionnelles est resté stable, autour de 20.000. Les chiffres ne sont pas encore officiels, mais on peut déjà dire que la tendance se maintient par rapport à l’année précédente. Cependant, le nombre de travailleurs a augmenté. En conséquence, la fréquence des accidents a diminué pour se situer autour de 4,8%. Ce sont des résultats positifs. Nous allons dans la bonne direction.

2° Quels sont les secteurs les plus touchés?

Les secteurs les plus à risque sont ceux du bâtiment et du gros œuvre. Suivent l’aménagement et le parachèvement puis le secteur du travail intérimaire. Pour ces domaines d’activité, la fréquence des accidents est de 10%, soit plus du double de la moyenne nationale.

265308.jpg

Trois témoins lors du Forum de la Sécurité et de la Santé au travail, édition 2018. AAA

3° Comment lutter contre ces accidents?

Nous conseillons aux entreprises de mettre en place une stratégie de sécurité et de santé au travail même si cela implique un travail administratif plus important, notamment pour les plus petites d’entre elles. Il faut savoir qu’en moyenne, chaque euro investi dans la sécurité et la santé au travail en rapporte deux. Ce sont donc des stratégies payantes. Concrètement, il s’agit tout d’abord d’identifier les risques puis de mettre en place des mesures pour les éliminer ou les diminuer. Nous conseillons d’investir dans le bien-être au travail, la formation du personnel ainsi que le développement des compétences. Il faut garder à l’esprit qu’il s’agit d’un processus continu, qui ne s’arrête jamais.

Actuellement, 175 entreprises ont choisi d’adhérer à la campagne. 

Georges Wagner,  Chargé de direction ,  Association d’Assurance Accident (AAA)

4° Quelle solution propose l’AAA?

En 2016, nous avons lancé la stratégie nationale «VISION ZERO» avec l’Union des entreprises luxembourgeoises (UEL) et l’Institut National pour le Développement durable et la Responsabilité sociale des entreprises (INDR). Cette campagne a également été signée par différents ministères et par les principaux syndicats (CGFP, LCGB, OGBL). Le but est de diminuer le taux de fréquence des accidents de 20% en 2022 et de réduire le nombre des accidents graves et mortels. Actuellement, nous avons diminué la fréquence des accidents de 11% par rapport à 2014. Différents outils ( formations , conseil, matériel de sensibilisation, échange de bonnes pratiques, labels SGS et ESR ) sont mis à disposition des entreprises.

5° Quelles sont les conditions pour adhérer à la campagne?

Pour pouvoir adhérer à la VISION ZERO, les entreprises doivent présenter un plan d’action définissant les mesures qu’elles souhaitent mettre en place pour réduire les accidents. Pour garantir la réussite de ce plan, il est indispensable que la direction de l’entreprise soit convaincue de l’importance de la santé et de la sécurité et montre l’exemple. Nous proposons justement une formation «7 règles d’or»  d’une demi-journée destinée aux dirigeants d’entreprise et axée sur l’importance du leadership.

6° Combien d’entreprises adhérent actuellement à la VISION ZERO?

Actuellement, 175 entreprises ont choisi d’adhérer à la campagne. C’est un chiffre encourageant vu notre durée d’existence, même si bien sûr, nous souhaitons convaincre davantage d’entreprises encore. Notre but est d’arriver à un stade où les salariés ne voient plus la sécurité et la santé au travail comme une obligation mais comme un réflexe normal, de la même manière qu’ils attachent automatiquement leur ceinture de sécurité en montant en voiture.

Pour en savoir plus sur la VISION ZERO, consultez le site Internet et le dépliant

Découvrez le guide sur les  7 règles d’or pour un travail sain en sans accidents.