POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Sécurité routière

Un accident sur dix lié au téléphone au volant



252039.jpg

Le risque d’accident est multiplié par quatre lorsqu’on téléphone au volant de sa voiture, rappelle le site de la Sécurité routière. (Photo: Shutterstock)

La Sécurité routière a présenté mardi 2 juillet sa nouvelle campagne de sensibilisation aux risques du téléphone au volant. L’occasion pour l’association de rappeler les risques encourus et les règles à suivre.

Près d’un accident de la route sur dix est associé à l’utilisation du téléphone au volant, rappelle l’association luxembourgeoise pour la prévention des accidents de la route à l’occasion du lancement de sa campagne de sensibilisation aux risques du téléphone au volant.

Près de la moitié des conducteurs décrochent leur téléphone portable dans les deux secondes.

Pourtant, comme le rappelle le site de la Sécurité routière, le risque d’accident est multiplié par quatre lorsqu’on téléphone au volant de sa voiture.

Deux tiers des conducteurs ne se souviennent pas des panneaux

Et pour cause: augmentation du temps de réaction; moins d’attention portée aux rétroviseurs et aux côtés de la voiture; tendance à ralentir très rapidement, à avoir des variations de vitesse brusques et à mordre la ligne; oubli de s’arrêter au passage piétons. Une étude a démontré que seulement un tiers des conducteurs au téléphone se souviennent des panneaux de signalisation.

La Sécurité routière rappelle donc les règles à respecter: ne pas répondre au téléphone lorsqu’on est au volant. Pour cela, s’arrêter dans un lieu adapté.

Ainsi, il est interdit de s’arrêter sur la bande d’arrêt d’urgence d’une autoroute pour téléphoner.

Accompagné, il est préférable de laisser son mobile à l’un des passagers.

Si tenir son téléphone dans les mains reste strictement interdit, utiliser son téléphone avec une oreillette reste possible, à condition que le conducteur puisse tenir le volant des deux mains.