ENTREPRISES & STRATÉGIES — Immobilier

10x6 Architecture: Coliving & Coworking

«À Belval, la ville moderne se construit»



Nicolas Tarnus, directeur développement et associé de Tracol Immobilier, partage avec le public sa vision du coliving. (Montage: Pauline Hy/Marc Blasius/Maison Moderne)

Voici le script de son intervention:

«Bonjour à tous,

«Coliving?». Ce mot est nouveau, a priori de 2016. Mais si on réfléchit bien, l’idée existe depuis très longtemps. Permettez-moi de vous citer quelques exemples. Les tribus préhistoriques, la cour du roi, mais aussi jusqu’à très récemment, les familles. On trouve fréquemment dans notre pays des maisons à trois niveaux et comportant trois appartements mais un seul compteur électrique. 

Elles sont souvent situées en zone Hab 1 du PAG, c’est-à-dire dans une zone destinée aux maisons unifamiliales. Pourtant, trois générations y vivaient, une par étage, à une époque où les CIPA et les crèches n’existaient pas.

Ces dernières années, la pression foncière et la forte attractivité du Luxembourg ont eu pour conséquence une forte demande. Les logements ont rétréci.

L’offre de petits logements, studios ou même chambres est forte, mais n’atteint pas la demande. Nous avons donc vu l’apparition de nouvelles formes d’habitation: la colocation ou la location de chambres meublées à court terme. Mais ces modèles sont peu appréciés des autorités.

Chez Tracol, ces enjeux, nous les connaissons bien. Fondée à Differdange au début des années 2000, notre société est devenue Tracol Immobilier après que nous ayons vendu Tracol Construction. Nous étions parmi les trois premiers promoteurs à réaliser des projets à Belval, déjà en 2007. 

Si à l’époque, dans le Sud, on ne construisait que des logements, aujourd’hui, de multiples projets mixtes y sont développés. Ceux-ci comprennent des logements, mais également des commerces, des bureaux. 

Notre seul objectif est de concevoir des projets innovants répondant aux attentes des occupants. Notre métier se doit d’apporter des solutions aux enjeux de société.

À Belval, la ville moderne se construit. La friche industrielle d’autrefois laisse place définitivement au nouveau quartier urbain. C’est la nouvelle adresse luxembourgeoise qui propose une mixité unique en matière de travail, de logement et de vie quotidienne! 

L’université, les centres de recherche, les Big Four, tant d’institutions qui induisent une demande de petits logements et de logements à court terme!

Pourtant, les autorités sont peu friandes de ces logements. 

Le coliving apporte une réponse! Comment? Il va plus loin que la colocation, en jouant à fond la carte de la communauté du design et des services!

Notre bâtiment Twenty 8 à Belval est un bâtiment mixte qui abrite un projet de coliving: le Postel! 

Avec le concours du bureau d’architectes Beng, nous sommes partis de ce constat: 

- Il est difficile de se loger au Luxembourg, le prix du mètre carré est cher;

- Le logement n’est pas ‘ready to use’, il faut s’engager à long terme, souscrire une série d’abonnement… Les locations sont proposées avec des baux de trois ans minimum, sans flexibilité.

Le principe du coliving n’est plus d’aborder l’habitat seulement par l’espace mais également en combinant espace et temps. 

Notre concept: 

- Chaque résident dispose d’un appartement privé où dormir, manger, avec les commodités habituelles, mais le tout dans des dimensions plus réduites qu’à l’accoutumée. Cela lui permet de s’inscrire à la commune et d’être résident luxembourgeois.

- Chaque résident dispose en plus d’espaces complémentaires qu’il peut utiliser ou réserver en fonction de ses besoins ou de ses envies du moment: une salle commune entièrement équipée pour se détendre, organiser une fête entre amis, profiter des extérieurs; une salle de fitness; avec le covid, l’espace de coworking au sein de la résidence prend tout son sens; Et aussi un service de mobilité.

Pour organiser et gérer ces services, nous avons fait confiance à notre partenaire Coconut. Grâce à leur savoir-faire, ils ont développé un concept de coliving répondant à notre demande ‘ready to use’, mais en y apportant également design et facilités!

Ready to use:

- Les appartements sont meublés et entièrement équipés;

- Pas de contrat d’électricité ou d’assurance à souscrire, tout est inclus; 

- L’internet haut débit est disponible;

- Les vélos sont prêts;

- Le ménage est fait chaque semaine.

Design 

Un architecte d’intérieur intervient très tôt dans la conception du projet. Il optimise les espaces, il crée des ambiances. Le but est que les résidents soient à l’aise, qu’ils s’approprient les espaces.

Facilités

Les espaces et les services se réservent via une application mobile, c’est ‘l’assistant numérique’ du bâtiment.

Grâce à lui, je peux signer mon bail, payer mon loyer, réserver un bureau en coworking ou un vélo, ouvrir une porte, mais aussi signaler un problème ou acheter un service.

Les énergies sont gérées automatiquement afin de réduire l’empreinte carbone et les coûts.

Enfin, Coconut instaure également des règles, élément indispensable à la cohabitation, au vivre-ensemble.

C’est une nouvelle manière d’aborder les attentes de résidents connectés, pressés et exigeants: les étudiants, les jeunes actifs, les universitaires/chercheurs à qui nous fournissons un service clé en main. 

Pour résumer, ce projet représente une proposition originale avec la mixité logements-bureaux-commerces en respectant la philosophie Tracol: du sur-mesure pour nos clients, et un projet conçu en fonction de son environnement.

Aujourd’hui, l’ensemble des espaces a trouvé acquéreur. 

Voici notre prochain défi à Esch-sur-Alzette. Nous compléterons la mixité habituelle par un complexe sportif. 

Je suis très fier du travail de notre équipe sur ce projet et nous sommes convaincus qu’il aura un impact sociétal important! 

Merci pour votre attention!»