LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Foodzilla

LA liste

9 restos pour déclarer sa flamme et 1 pour rompre



Déclare sa flamme au restaurant, oui, mais y rompre, c’est bien aussi! (Photo: nikoretro/ Flickr ) 

Déclare sa flamme au restaurant, oui, mais y rompre, c’est bien aussi! (Photo: nikoretro/ Flickr ) 

Une déclaration d’amour au resto, ça a quand même plus de gueule qu’un texto! Pour ne pas commettre d’impair, Paperjam Foodzilla vous fournit une liste de 9 adresses pour séduire et 1 pour rompre... On ne sait jamais...

À l’époque du tout-numérique, il est encore de bon goût de déclarer sa flamme à sa/son/ses bien-aimé-e-s à l’occasion d’un délicieux repas. Pour ne pas commettre d’impair ni envoyer le mauvais signal, Paperjam Foodzilla vous fournit une liste sûre de 9 adresses pour emballer. Et comme les histoires d’amour finissent mal en général, 1 plus propice à une rupture douloureuse, mais stylée!

Romantique: Apdikt (Steinfort)

Le restaurant du chef Mathieu Van Wetteren réussit depuis son ouverture à combiner intelligemment une approche très pointue et une dimension intime dans sa carte et dans son décor. Il fait bon y venir à deux pour attiser une flamme romantique naissante: la qualité parfois émouvante du menu, le service souriant et la cuisine ouverte sur la fougue du chef procurent une expérience chic, chaleureuse et détendue, sans chichis inutiles et donc propice aux confidences les plus délicates...

Apdikt, 1, rue des Martyrs, Steinfort, 26 30 50 87

Pour les timides: Bosque FeVi (Esch-sur-Alzette)

Ce restaurant perché tout en haut du parc Gaalgebierg d’Esch-sur-Alzette, au sein du Seven Hotel, est parfait pour les plus timides: hors des sentiers culinaires battus et jouissant d’un bel espace aéré ainsi que d’une jolie vue sur la végétation environnante, il offre une certaine discrétion à qui souhaite en trouver. Les tapas bistronomiques, faciles à partager, peuvent en outre initier quelques conversations gourmandes qui remplaceront à merveille bégaiements nerveux et autres borborygmes maladroits. De rien!

Bosque FeVi, parc Gaalgebierg, Esch-sur-Alzette, 54 02 28

Branché: L’Opéra (Rollingergrund)

Restaurant emblématique de toute une génération de gourmets et d’oiseaux de nuit, l’Opéra a fait son grand retour au printemps dernier sous la direction de deux figures bien connues de la gastronomie locale: Mathieu Morvan en cuisine et Etienne-Jean Labarrère-Claverie en salle. S’y montrer, c’est connaître son histoire, ses habitués, son élégante terrasse et la qualité de sa carte; un rendez-vous branché par excellence.

L’Opéra, 100, rue du Rollingergrund, Luxembourg, 26 25 86 07

Pour lui en mettre plein les yeux: le Clairefontaine (Centre-ville)

Le restaurant gastronomique situé sur la place Clairefontaine reste un incontournable absolu lorsqu’on cherche à en mettre plein les yeux et plein les papilles. D’un côté, le chef étoilé Arnaud Magnier, aux commandes depuis près de deux décennies, excelle dans la confection de mets de haut vol à partir des ingrédients les plus nobles; de l’autre, le service cinq étoiles donnerait presque l’impression d’être invité à la cour grand-ducale. Effet waouh garanti sur ma(es)dame(s)/mon(es)sieur(s).

Restaurant Clairefontaine, 9, place de Clairefontaine, Luxembourg, 46 22 11

Pour passer à l’acte: La Pomme Cannelle au Royal (Centre-ville)

La température monte, c’est le grand soir. Les phéromones ont fait leur effet lors des deux premiers «dates» à budget moyen-plus: c’est «LE» moment de sortir le grand jeu pour s’assurer de finir dans de beaux draps. Et quoi de mieux, pour ce faire, qu’un délicieux repas dans le restaurant gastronomique d’un palace? Direction donc l’Hôtel Royal et La Pomme Cannelle pour un combo torride mémorable. Chaud(e) devant!

La Pomme Cannelle, 12, boulevard Royal, Luxembourg, 24 16 16 736

Pour sortir la bague: Mosconi (Grund)

Fini de jouer, c’est l’heure de poser «LA» question et de sortir «LA» bague! Deux étoiles au Michelin ne seront pas de trop pour vous rassurer quant à cette périlleuse entreprise... Autant ne pas tenter le diable avec un degré de confiance incertain: direction Mosconi dans le Grund. C’est l’Italie des grands jours, des gourmets difficiles, de Sophia Loren et de Marcello Mastroianni. C’est là qu’il/elle dira «oui» (on croise les doigts pour vous).

Restaurant Mosconi, 13, rue Münster, Luxembourg, 54 69 94

Champêtre: Le Jardin de la Gaichel (Eischen)

Difficile de faire mieux que Le Jardin de la Gaichel en termes d’ambiance bucolique au Grand-Duché... À quelques centaines de mètres de la frontière belge, le restaurant gastronomique occupe un emplacement exceptionnel: partout où l’on regarde, à l’intérieur ou en terrasse, de la verdure, des arbres, des tulipes et des animaux. Si c’est un excellent repas et une ambiance «chic à la ferme» que vous cherchez pour vous confier, n’hésitez pas.

Domaine de la Gaichel, Gaichel, 39 01 29

Avec une vue imprenable: Mu au Sofitel (Gare)

C’est indéniable: le restaurant et le bar du Sofitel Grand Ducal offrent la vue la plus majestueuse de la capitale, dans un décor sophistiqué qui sent bon l’encanaillement. Quelques bons plats servis avec déférence et un (ou deux ou...) cocktail(s) savouré(s) en tête à tête devant la baie vitrée et les lumières de la capitale: emballez, c’est joué!

Mu, 40, boulevard d’Avranches, Luxembourg, 24 87 73 10

Pour être vus: Um Plateau (Clausen)

Um Plateau reste à ce jour l’un des restaurants les plus courus de Luxembourg, en toutes saisons... L’été, sa terrasse au panorama imprenable et sa cuisine bistronomique bien ficelée en font un point de rencontre branché sans virer dans le snob où il fait bon se détendre entre amis ou à deux. Pour l’hiver, la décoration chaleureuse et la bonne humeur ambiante en font un refuge tantôt romantique, tantôt festif. Peu importe la raison d’un dîner sur place, c’est là qu’il faut voir et être vu!

Um Plateau, 6, plateau Altmuenster, Luxembourg, 26 47 84 26

Pour rompre: Porta Nova (Limpertsberg)

Vous avez essayé, mais ce n’est plus possible... Votre moitié vous sort par les trous de nez, il est temps de s’en délester. Mais attention: avec classe et compassion! Le Porta Nova au Limpertsberg est parfait pour cette occasion. Déjà, impossible d’envoyer de faux signaux romantiques: l’endroit est une grande cantine bruyante, surtout si le chanteur de tubes italiens est là. Ensuite, on n’y vient pas franchement pour un menu huit services d’exception: un plat de pâtes correct fera parfaitement l’affaire avant de lâcher le fameux «il faut qu’on parle...». Enfin, l’autre pourra aller rapidement et facilement noyer son chagrin au Gotham Club adjacent – ou au Tender encore plus proche, selon l’humeur des sympathiques videurs – et peut-être même y trouver son nouveau «someone special», qui sait? Vous êtes définitivement trop bon(ne)...

Porta Nova, 14, avenue de la Faïencerie, Luxembourg, 22 34 32