POLITIQUE & INSTITUTIONS — Economie

Covid-19

858 millions d’euros pour les entreprises luxembourgeoises



Le confinement se conjugue aujourd’hui au passé mais 23.000 équivalents temps plein restent concernés par le chômage partiel au Luxembourg (Photo: Matic Zorman / Maison Moderne)

Le confinement se conjugue aujourd’hui au passé mais 23.000 équivalents temps plein restent concernés par le chômage partiel au Luxembourg (Photo: Matic Zorman / Maison Moderne)

Plus de la moitié de cette enveloppe concerne le chômage partiel, octroyé dans près de 15.000 entreprises à travers tout le Grand-Duché, montrent les données du ministère de l’Économie.

Depuis le début de la crise sanitaire, le ministère de l’Économie a déjà octroyé 858 millions d’euros aux entreprises luxembourgeoises dont plus de la moitié sous forme d’allocation de chômage partiel, renseigne mercredi la Direction générale des classes moyennes.

Dans le détail, l’État a octroyé 445,5 millions d’euros aux entreprises pour le chômage partiel pour cas de force majeure. Ce montant découle des 852,4 millions d’euros d’avances dont 406,8 millions d’euros sont à rembourser par les entreprises.

Ces sociétés admises au chômage partiel sont au nombre de 14.810 au Luxembourg. Et sur les 464.811 salariés prévus sous forme d’avance, 375.196 sont réellement concernés par le chômage partiel pour un total de 29,6 millions d’heures chômées.

Les avances octroyées représentent pour leur part un total de 158,9 millions d’euros et concernent par exemple les avances remboursables d’un montant maximal de 500.000 euros.

Les prêts accordés aux entreprises s’élèvent à près de 149,2 millions d’euros. Ce montant correspond aux demandes traitées et accordées pour bénéficier du régime de garantie étatique pour souscrire un prêt bancaire qui peut monter jusqu’à 25% du chiffre d’affaires des entreprises.

Enfin, les diverses aides pèsent plus de 105 millions d’euros, à destination aussi bien des indépendants que des sociétés.

En octobre, plus de 23.000 équivalents temps plein restaient concernés par les demandes de chômage partiel au Luxembourg, soit une hausse mensuelle de 47% mais 9% de moins qu’en juillet.