ENTREPRISES & STRATÉGIES — Architecture + Real Estate

Rapport annuel 2020/2021 d’Agora

84% de la surface totale de Belval commercialisés



L’aménagement du site de Belval rentre dans sa dernière tranche. (Photo: Agora)

L’aménagement du site de Belval rentre dans sa dernière tranche. (Photo: Agora)

Malgré la pandémie, la société de développement Agora dresse un bilan positif de l’avancée de ses projets urbains.

Agora communique des chiffres positifs sur son exercice avec une augmentation du nombre d’occupants de Belval, soit 20.000 utilisateurs quotidiens, dont environ 10.000 employés et 5.700 étudiants, chercheurs et personnels universitaires. Le site compte également 3.600 habitants et 250 sociétés, institutions et entreprises, majoritairement actives dans les domaines de la recherche, du développement, de l’innovation, de l’informatique et de la finance. Le marché des bureaux se porte bien avec 268.000m² de surface – ce qui en fait le cinquième site tertiaire du pays – et un taux de vacance passé de 4,1% à 1,1% en un an. Société Générale Luxembourg, le ministère de l’Éducation, de l’Enfance et de la Jeunesse et le Statec ont chacun loué des surfaces de l’ordre de 10.000m².

Du côté des constructions résidentielles, fin 2020, Belval compte un total de 1.124 unités résidentielles, auxquelles il faut rajouter les 668 appartements pour étudiants et les 120 unités d’accueil pour les personnes âgées dans le Cipa de Belvaux. 1.000 unités supplémentaires sont actuellement en cours de planification ou de construction, dont 443 livrables endéans les 18 prochains mois.

Esch-Schifflange – nouveau défi 

Au cours de l’exercice 2020, parallèlement à son action d’aménagement et de développement sur le site de Belval, Agora a également achevé le cycle d’études et d’investigations en vue de la faisabilité d’un projet urbain sur l’ancien site sidérurgique d’Esch-Schifflange. Le 23 octobre dernier, le comité de concertation «Gouvernement – ArcelorMittal – Communes» a officialisé la décision de confier à Agora la mission de revitalisation du site de 61 hectares. Le concours d’urbanisme pour le futur quartier, lancé en 2019, avait été remporté par le duo Cobe et Urban Agency, associé à Luxplan. Le projet initial présente un potentiel constructible d’environ 795.000m² de surface brute de plancher. Environ 47% sont destinés au logement, dont 30% seront des logements à prix abordable. Un autre quart de la superficie totale est réservé aux bureaux, à l’artisanat et au commerce. 9% de la superficie sont par ailleurs alloués à des équipements publics, notamment en vue de la création d’écoles primaires ou d’un lycée. La commercialisation des premières parcelles est prévue pour 2025.