POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

vitesse excessive 

80% des amendes routières sont vite payées



239041.jpg

Les radars automatiques font recette au Luxembourg.  (Photo: Shutterstock)

Plus de 80% des amendes routières sont payées directement par le contrevenant, sans qu’une intervention de la justice ne soit nécessaire. C’est ce qui ressort des chiffres livrés par quatre ministres ce lundi en réponse à une question du député Marc Goergen (Piratepartei).

Les contrevenants sont, semble-t-il, très rigoureux au Luxembourg. Il ressort en effet que plus de 80% des amendes routières sont payées rapidement, sans autre intervention de la justice. Les ministres Taina Bofferding, Marc Hansen , François Bausch et Félix Braz se sont associés pour répondre au député Marc Goergen qui les a questionnés sur les recettes de la sécurité routière. Le taux de recouvrement était de 82% en 2016 et de 81% en 2017 et 2018, il reste donc très stable.

L’impact des radars automatiques

Les radars automatiques ont eu un impact déterminant sur les rentrées de l’État puisqu’entre 2017 et 2018, les recettes varient entre 23,3 et 25,6 millions d’euros alors qu’elles oscillaient entre 10,6 et 11,2 millions entre 2013 et 2016. Les amendes étaient forcément moins nombreuses avant l’installation des dispositifs automatiques, mais le taux de recouvrement était aussi moins important: 75%.

Les frontaliers sont inclus dans ces chiffres puisqu’une directive européenne permet aux différents voisins de s’échanger des informations dans le cadre des excès de vitesse. Cette directive n’inclut toutefois pas les amendes pour stationnement. À noter enfin que le contrevenant étranger peut être visé d’une perception immédiate.