POLITIQUE & INSTITUTIONS — Monde

pandémie

6 cas de variant brésilien ont été détectés



Au Brésil, où l’épidémie semble hors de contrôle, le variant a fait des ravages. (Photo: Shutterstock)

Au Brésil, où l’épidémie semble hors de contrôle, le variant a fait des ravages. (Photo: Shutterstock)

Le séquençage des tests positifs au Covid-19 réalisés entre le 29 mars et le 5 avril montre que le variant britannique est ultra-dominant au Luxembourg. Mais 6 cas du variant brésilien, qui suscite de nombreuses craintes, ont aussi été repérés.

Le séquençage des tests positifs mené par le LIH permet de déterminer quels sont les variants les plus actifs dans le pays. Entre le 29 mars et le 4 avril, 529 l’ont été, soit 30,7% du total.

Les résultats démontrent que le variant britannique reste ultra-dominant, avec 74,1% de présence. Le sud-africain atteint les 19,4%. Surtout, 6 cas de variant brésilien (P.1) ont cette fois été repérés. Ce n’est pas la première fois, mais jamais auparavant les cas n’avaient été aussi nombreux.

La France a suspendu ses liaisons aériennes avec le Brésil

Or, le variant brésilien inquiète. Si les vaccins semblent efficaces contre lui, il serait aussi plus virulent et pourrait aussi provoquer des réinfections. Mais les scientifiques ne s’accordent pas sur ses effets directs et indirects.

En tout cas, la France a cette semaine décidé de suspendre ses liaisons aériennes directes avec le Brésil, où l’épidémie est hors de contrôle, et où le variant P.1 a fait des ravages dans la population, par mesure de précaution. Plusieurs autres pays européens ont décidé de prendre d’autres dispositions.

Au Luxembourg, l’évolution du variant brésilien est suivie de près par le LIH.