LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Bien-être

Le journal des bonnes nouvelles

5 petites infos garanties sans Covid



Dans la suite des fêtes de fin d’année, la Fondation Cancer vous invite à un mois de sobriété avec le «Sober Buddy Challenge». (Photo: Shutterstock)

Dans la suite des fêtes de fin d’année, la Fondation Cancer vous invite à un mois de sobriété avec le «Sober Buddy Challenge». (Photo: Shutterstock)

Chaque vendredi, la rédaction de Paperjam livre 5 petites infos légères, pétillantes, amusantes, décalées, ou encore originales, et garanties… sans lien avec le Covid-19.

La musique pour mieux vivre ensemble

Connaissez-vous la Fondation EME? Depuis 2009, elle prend «une part active dans la lutte contre les atteintes à la dignité humaine, en apportant, dans le respect de leur diversité et par le biais de la musique, du bien-être et de l’inclusion aux personnes fragiles ou en détresse». 

La Fondation ne le cache pas: elle ne survit que grâce à la visibilité qui lui est donnée. Ce qui lui permet de récolter des fonds et de financer ses actions. Elle vient donc de publier une petite brochure qui liste une grande partie de ce qui s’est fait en 2020, notamment les «Concerts contre la solitude», 120 autres concerts en extérieur entre avril et octobre, ou encore le projet de danse «Look at me», en collaboration avec Trisomie21 Lëtzebuerg asbl. 

En chiffres, la Fondation présente 440 événements divers, 16.500 personnes touchées, 150 musiciens et artistes mobilisés… Plutôt pas mal. Si vous voulez en savoir plus, tout se trouve sur le site internet www.fondation-eme.lu .

Parking gratuit et pop-up store à Luxembourg-ville

Le tram est bien arrivé devant la gare. Ce qui signifiait aussi la fin des heures gratuites de stationnement aux parkings Fort Neipperg et Fort Wedell. Mais, bonne nouvelle, la mesure a été prolongée jusqu’au 31 janvier. Du dimanche au vendredi, la première heure de stationnement, et les samedis, les quatre premières heures de stationnement seront offertes aux utilisateurs, et le montant, automatiquement déduit du montant total à payer lors du paiement aux caisses automatiques.

Par ailleurs, la Ville lance un nouvel appel à candidatures pour une location des locaux situés au 38 et 40, rue Philippe II à partir du 1er mars 2021. Dès à présent et jusqu’au 31 janvier 2021 inclus, les créateurs, artistes, commerçants ou start-up intéressés pourront introduire leur candidature via le formulaire disponible sur le  site internet de la Ville de Luxembourg . L’analyse des dossiers se fera en février de manière à ce que les nouveaux magasins éphémères puissent ouvrir leurs portes à partir de mars 2021.

Les deux locaux disposent d’une superficie d’environ 45m2. Sont autorisées les propositions dans le domaine vestimentaire, des accessoires et bijoux, des équipements de la maison, des services et loisirs, des soins et de la beauté, de l’art, de la mode et de la photographie, ou encore de l’alimentation sèche emballée. La durée de location minimale est d’un mois, et la durée maximale de six mois; une prolongation jusqu’à trois mois est possible en fonction des disponibilités du lieu. Le montant du loyer mensuel s’échelonne entre 650 et 2.250 euros et varie en fonction de la situation spécifique de l’entrepreneur ou du commerçant. Un forfait général pour les charges s’ajoute au loyer.

Des Webtalks pour surmonter les stéréotypes sexués

Comprendre le fonctionnement et mieux surmonter les stéréotypes sexués: c’est l’objectif du projet Webtalks. Le 23 décembre sera diffusée la dernière présentation de ce projet de clips virtuels du ministère de l’Égalité entre les femmes et les hommes (Mega), en coopération avec l’Université du Luxembourg. Réalisés par le Media Center de l’Université du Luxembourg, les Webtalks sont calqués sur le projet de recherche portant sur les stéréotypes sexués lancé en avril 2019.

Les présentations virtuelles sont six unités de 20 à 25 minutes évoquant d’abord les aspects scientifiques, voire théoriques, des stéréotypes sexués, pour enchaîner par la suite avec les projets pratiques actuellement en cours visant à créer une plus grande sensibilité à ce sujet. Le point d’orgue est un regard vers l’Allemagne pour se familiariser avec leur approche de travail sur les effets des stéréotypes sexués auprès des enfants.

On peut les découvrir ici et ici .

La poésie à l’honneur lors du Concours littéraire national 2020

Le ministère de la Culture a diffusé sur son site internet, le 15 décembre, la remise des prix du Concours littéraire national 2020, enregistrée au Centre national de littérature.

Les lauréats du Concours littéraire national 2020, dont le sujet était le recueil de poésie, sont:

- Ulrike Bail - 1er prix de la catégorie «Auteurs adultes» pour le recueil de poésie «Statt einer Ankunft»;

- Serge Basso de March - 2e prix de la catégorie «Auteurs adultes» pour le recueil de poésie «Petite cosmogonie des poèmes avec jardin»;

- Paul Mathieu - 3e prix de la catégorie «Auteurs adultes» pour le recueil de poésie «À bord»;

- Tom Weber - 1er prix de la catégorie «Jeunes auteurs de 15-25 ans» pour le recueil de poésie «Fluides Herz». 

Depuis 1978, le ministère de la Culture organise un concours littéraire annuel ayant pour but d’encourager la création littéraire au Grand-Duché de Luxembourg. Chaque année, le Concours littéraire national est réservé à un genre littéraire différent. L’édition 2020 était réservée au recueil de poésie en langue luxembourgeoise, française, allemande et/ou anglaise. 52 productions ont été introduites dans la catégorie «Auteurs adultes», dont 23 en français, 11 en allemand, 9 en anglais, 8 en luxembourgeois et une multilingue. 15 productions ont été proposées dans la catégorie «Jeunes auteurs de 15-25 ans», dont 4 en français, 3 en allemand, 7 en anglais et une multilingue.

Un «Sober Buddy Challenge» en janvier

À l’instar du «Dry January» ou de la «Tournée minérale», la Fondation Cancer lance cette année au Luxembourg le «Sober Buddy Challenge».

«Sober», car il s’agira ne pas consommer d’alcool pendant un mois. «Buddy», parce que le défi sera à relever avec un «compagnon», que ce soit un proche, un ami, ou bien un inconnu. Il faudra donc être abstinent ensemble, en se soutenant, car on aura chaque jour rendez-vous avec son buddy sur la web application sober-buddy.lu , où il suffit de s’inscrire. On y trouve aussi quelques conseils pour faire de cette tentative une réussite.