LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Bien-être

le journal des bonnes nouvelles

5 petites infos garanties sans Covid



Un peu de beauté et de légèreté à découvrir dans «Blast». (Photo: Opderschmelz)

Un peu de beauté et de légèreté à découvrir dans «Blast». (Photo: Opderschmelz)

Chaque vendredi, la rédaction de Paperjam livrera 5 petites infos légères, pétillantes, amusantes, décalées ou encore originales, et garanties… sans lien avec le Covid-19.

De la danse dans un univers digital

Envie d’un peu de culture? Il faudra alors mettre le cap sur le centre Opderschmelz de Dudelange (le 11 novembre) ou le CAPE d’Ettelbruck (le 19 novembre), qui proposeront de découvrir «Blast», la nouvelle production de danse multimédia de la compagnie luxembourgeoise Vedanza. Les quatre danseurs mis en scène par Emanuela Iacopini évolueront dans un décor digital, pour explorer les mécaniques de réponse du corps aux impacts des explosions, que nous vivons via les jeux vidéo, les films, la télévision. 

Remarquable travail collectif, il s’agit là d’une vraie réflexion autour de la destruction et de la création, de la transition et de la transformation, du commencement et de la fin.

Billets: Centre culturel Opderschmelz  de Dudelange et CAPE Ettelbruck.

Du soutien à 26 projets associatifs

Help2Help est le nom d’un programme du groupe BNP Paribas au Luxembourg, qui depuis 10 ans cherche à aider des projets associatifs auxquels contribuent des collaborateurs ou retraités de l’entreprise. Des projets qui vont de l’éducation à la santé en passant par l’aide humanitaire.

Cette année, pas moins de 26 de ceux-ci ont reçu un soutien à hauteur de 64.500 euros.

Un prix Coup de cœur de 2.500 euros a été décerné à l’association Les Amis de Gandiol, une association humanitaire intervenant pour la promotion et le développement de la province de Malicounda au Sénégal.

Vider son dressing (ou le remplir) pour les enfants malades

Un vide-dressing sera organisé le dimanche 29 novembre de 13h à 19h à la salle Painworld de Gasperich. Derrière cette opération se cache aussi un objectif caritatif: 10% des bénéfices des ventes seront versés à l’association Kriibskrank Kanner, tout comme le droit de participation de 5 euros.

«On espère évidemment récolter un maximum d’argent», indique Sandy Colmant, qui porte le projet et qu’on peut contacter via son site web.

Miss Luxembourg n’a pas été insensible à ce projet et sera présente lors de ce vide-dressing du cœur.

Le grand jour pour Kleos Space

Start-up luxembourgeoise cotée en bourse, Kleos Space vivra un grand jour ce samedi, si la météo en Inde le permet. C’est en effet depuis le centre spatial Satish Dhawan que le véhicule de lancement PSLV-C49 transportera les quatre premiers satellites de Kleos.

Un événement qu’il sera possible de suivre en direct.

L’objectif de Kleos est de posséder, de lancer et d’exploiter jusqu’à un maximum de 20 groupes de satellites, créant ainsi une constellation qui fournira une couverture critique pour la surveillance des événements mondiaux et des lieux d’intérêt clés à ses clients: détroit d’Ormuz, la mer de Chine méridionale, l’Afrique de l’Est et de l’Ouest, la mer du Japon méridionale et la côte nord de l’Australie…

À vos agendas, bonne musique en vue…

Les calendriers des salles de concert commencent à bien se remplir pour l’année prochaine. Et donc autant noter ce qui pourrait intéresser dans son agenda.

À L’Atelier, la dernière «grosse» annonce est la venue de Gorillaz, le groupe virtuel de Damon Albarn, le 1er juillet. Dans un autre style, l’équipe de la rue de Hollerich a booké Yannick Noah en février, Aaron en mars, reprogrammé Loïc Nottet et Caravan Palace en avril. Toujours en avril, les amateurs d’électro pop se délecteront de Metronomy, ceux de folk rock d’Amy Macdonald, tandis que ceux qui aiment le métal symphonique (si, si, ça existe…) trouveront leur compte avec le duo Apocalyptica-Epica.

En mai, il ne faudra pas manquer le passage de ce bluesman historique, Seasick Steve, toujours percutant. En juin, Dionysos et Billy Talent feront monter la température, tandis qu’Offspring, qui fera le tour de tous les grands festivals open air, déroulera ses tubes. Surprise: Michel Welter a même retrouvé la trace d’Einstürzende Neubauten, influence majeure, tout comme Tangerine Dream, d’un groupe comme Depeche Mode.

À la Rockhal d’Esch, on pointera le duo Vitaa-Slimane en mars, les inusables I Am en avril, Therapy? en mai et Sting en juin.