POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Le point sur le Covid-19

43 nouveaux cas et un durcissement des restrictions en vue



Le rebond des infections au Luxembourg risque d’engendrer de nouvelles restrictions dans la sphère privée, jusque-là laissée à la responsabilité des citoyens. (Photo: Shutterstock)

Le rebond des infections au Luxembourg risque d’engendrer de nouvelles restrictions dans la sphère privée, jusque-là laissée à la responsabilité des citoyens. (Photo: Shutterstock)

La recrudescence des cas de Covid-19 se confirme – surtout à la faveur de deux rassemblements privés. Le conseil de gouvernement pourrait en tirer les conséquences aujourd’hui.

Le compteur des infections au Covid-19 s’affole de nouveau, avec une soixantaine de cas supplémentaires en quelques jours, portant à 4.299 le nombre de personnes testées Covid+, dont 3.473 résidents, sur 185.322 tests réalisés depuis le début de la crise.

Un rebond qui s’explique par des rassemblements privés – l’un dans un bar privatisé et l’autre au sein d’une même grande famille –, mais qui préoccupe les autorités sanitaires, puisqu’il pourrait amorcer la tant redoutée deuxième vague d’infections .

16 personnes sont actuellement hospitalisées, dont 2 en soins intensifs.

Le conseil de gouvernement, qui se réunit ce matin, devra décider, au regard des derniers chiffres et simulations à sa disposition, d’un éventuel rétropédalage en matière de restrictions sanitaires dans le cadre privé. La ministre de la Santé Paulette Lenert  (LSAP) s’exprimera devant la presse dans l’après-midi. La marge de manœuvre s’avère toutefois limitée, puisque le Conseil d’État avait souligné, dans ses avis sur les lois Covid-19 , que toute restriction apportée aux rassemblements «à caractère privé à domicile» violerait le respect de la vie privée.

Le ministre de la Sécurité intérieure, François Bausch (Déi Gréng), a appelé, mardi matin, sur 100,7, à ce que des durcissements, comme la limitation du nombre de personnes que l’on peut recevoir à domicile, soient votés à la Chambre des députés – qui doit désormais apporter son soutien aux mesures proposées par le gouvernement, fin de l’état de crise oblige.

Le ministre de l’Éducation nationale Claude Meisch  (DP) a par ailleurs indiqué, mardi, à la Chambre, que 45 lycéens et 54 écoliers du fondamental se trouvent actuellement en quarantaine en raison d’un contact avec une personne infectée. Dont 33 à la suite d’une séance photo d’une asbl de football.