POLITIQUE & INSTITUTIONS — Europe

Financement De la BEI

350 millions d’euros pour l’aéroport de Dublin



Leo Varadkar (ici à gauche), aux côtés du président de la BEI Werner Hoyer et du vice-président de la BEI Andrew McDowell. (Photo: Twitter/@EIB)

Leo Varadkar (ici à gauche), aux côtés du président de la BEI Werner Hoyer et du vice-président de la BEI Andrew McDowell. (Photo: Twitter/@EIB)

Le Premier ministre irlandais Leo Varadkar s’est rendu le vendredi 21 juin à la BEI lors de sa première visite officielle au Luxembourg. Il a conclu le plus gros financement jamais accordé par la Banque européenne d’investissement pour le transport en Irlande.

Le Premier ministre irlandais Leo Varadkar a réalisé sa première visite officielle au Luxembourg le vendredi 21 juin. Il s’est rendu à la BEI pour conclure le plus gros financement jamais accordé par la Banque européenne d’investissement pour soutenir un projet de transport en Irlande. D’un montant de 350 millions d’euros, il doit transformer l’aéroport de Dublin de multiples façons, y compris en rendant la flotte de véhicules complètement électrique.

Le Taoiseach – qui signifie «chef» en irlandais – a également rencontré le président de la BEI Werner Hoyer et le vice-président de la BEI Andrew McDowell afin de discuter de l’engagement de la BEI en Irlande et des investissements plus spécifiquement liés au Brexit.

Le Premier ministre Varadkar a aussi été reçu par le Premier ministre Xavier Bettel au ministère d’État pour une réunion de travail. Les discussions ont porté notamment sur les relations bilatérales entre l’Irlande et le Luxembourg, ainsi que sur l’actualité européenne, dont l’agenda stratégique de l’UE pour les années à venir et le Brexit.

«Votre visite se tient au bon moment, juste après une importante réunion du Conseil européen et avec des questions européennes cruciales non résolues. Ceci est donc une excellente occasion d’avoir un échange approfondi sur de nombreux sujets d’importance commune», a notamment commenté Xavier Bettel.

«Se préparer» à une UE sans Royaume-Uni

En ce qui concerne le Brexit, le Premier ministre a réitéré le «soutien total» du Luxembourg à l’Irlande: «Il est important que nous fassions tout notre possible pour éviter que de vieilles blessures ne se rouvrent et que la paix sur notre continent ne soit menacée.»

Et le Premier ministre d’ajouter: «Bien que nous ne connaissions pas l’issue du processus du Brexit, je pense que nous devons nous préparer non seulement à ce que la Grande-Bretagne quitte l’UE, mais également à une Union européenne sans le Royaume-Uni, avec toutes les conséquences que cela aura.»