ENTREPRISES & STRATÉGIES — Finance & Légal

Stéphane Van Tilborg (La Financière de l’Échiquier)

«Un fonds européen dédié à l’espace et son écosystème»  



Stéphane Van Tilborg, La Financière de l’Échiquier (LFDE). (Photo: Jan Hanrion/Maison Moderne)

Stéphane Van Tilborg, La Financière de l’Échiquier (LFDE). (Photo: Jan Hanrion/Maison Moderne)

En amont du 10x6 Keytrade: Investment Day, organisé par le Paperjam + Delano Club le mardi 9 novembre, Stéphane Van Tilborg, Country Head Benelux chez La Financière de l’Échiquier, partage sa vision des valeurs et des stratégies qui gouvernent les fonds présentés au public lors de cet événement.

Pouvez-vous, en quelques mots, vous présenter en tant qu’émetteur de fonds? Quelles sont vos spécificités (taille, spécialisation, histoire…) par rapport aux autres acteurs du marché?

 Stéphane Van Tilborg. – «Nous sommes des investisseurs responsables, des stock pickers passionnés depuis 30 ans. La Financière de l’Échiquier (LFDE) est une des principales sociétés de gestion entrepreneuriales de France, et gère plus de 14,5 milliards d’euros d’encours, dont 51% pour nos seules stratégies ISR et à impact (au 30.09.2021). Principalement spécialisée sur les actions européennes et internationales, notre maison de gestion active a également développé une expertise thématique particulièrement innovante. 

 Quel est l’engagement de votre société au niveau social et environnemental?

 «Notre engagement est ancien. Depuis 1991, LFDE accorde une importance particulière à la gouvernance, car d’une gouvernance de qualité découlent des politiques sociales et environnementales ambitieuses. Nous avons structuré notre démarche dès 2007, et notre méthodologie propriétaire d’analyses ESG (Environnement, Social, Gouvernance) des entreprises s’enrichit constamment depuis. 92% des encours gérés intègrent des critères ESG. Nous disposons d’une recherche interne et d’une équipe dédiée à l’investissement responsable placée au cœur de l’équipe de gestion. Pionniers de l’investissement à impact coté en France, nous nous sommes dotés d’une doctrine d’impact très ambitieuse, co-construite avec un expert indépendant. 

Nous intensifions aussi notre engagement en faveur de la préservation de la biodiversité et du climat. Dans le cadre de sa stratégie climat, LFDE a formé tous ses collaborateurs aux enjeux finance-climat et s’est dotée d’une gouvernance climatique solide et d’un comité climat.

Quelle est votre stratégie en tant qu’émetteur de fonds pour répondre à cette problématique?

«Nous en avons plusieurs, dont un fonds à impact dont l’objectif est d’accompagner la transition climatique des entreprises. Nous venons également de lancer une stratégie thématique, Échiquier Space  [1] . Il s’agit du tout premier fonds européen dédié à l’espace et son écosystème, pour lequel nous avons défini, avec notre équipe de recherche en investissement responsable, une charte ESG  [2]  spécifique aux enjeux spatiaux. Cette charte comprend notamment des exclusions sectorielles et normatives. L’analyse ESG des valeurs permet quant à elle d’évaluer leur engagement et les moyens déployés sur des enjeux aussi cruciaux que l’impact climatique ou la gestion des cycles de vie des produits.»

[1]  Le fonds est principalement exposé à des risques de perte en capital, au risque actions, au risque de change, au risque lié à l’investissement dans les pays émergents et au risque en matière de durabilité.

[2]  Le processus d’intégration des critères ESG n’est pas significativement contraignant.