ENTREPRISES & STRATÉGIES — Industrie

revue de presse

262.000 réservations annulées chez Luxair



Selon son directeur général Gilles Feith, Luxair devra faire face à des pertes financières de l’ordre de 100 millions d’euros en 2020. (Photo: Patricia Pitsch/Maison Moderne/archives)

Selon son directeur général Gilles Feith, Luxair devra faire face à des pertes financières de l’ordre de 100 millions d’euros en 2020. (Photo: Patricia Pitsch/Maison Moderne/archives)

La compagnie aérienne est frappée de plein fouet par les effets de la crise sanitaire. 262.000 réservations ont déjà été annulées, et les pertes financières de l’année sont estimées à 100 millions d’euros.

Luxair n’échappe pas au marasme économique, effet direct de la crise sanitaire sur le secteur du transport aérien. Comme presque toutes les autres compagnies dans le monde, elle doit faire face à une tempête comme jamais éprouvée auparavant. Invité par nos confrères de RTL samedi, le directeur général de la compagnie,   Gilles Feith , a livré deux chiffres sans équivoque: 262.000 réservations ont déjà été annulées cette année, et les pertes estimées sont de 100 millions d’euros. En 2018, le chiffre d’affaires de Luxair était de 593 millions  d’euros, pour un résultat opérationnel positif de 800.000 euros.

Des mesures étaient donc nécessaires, et ont été convenues dans le cadre d’un accord tripartite. La compagnie va ainsi être allégée d’environ 600 personnes . Mais elle doit aussi faire face à des investissements, nécessaires, même si la crise n’était pas là: modernisation de l’informatique du Cargo Center, hangar à rénover, flotte d’avions à remplacer en partie… Sur ce dernier point, Gilles Feith concède que Luxair pourrait abandonner Boeing pour Airbus et/ou Embraer. Luxair va aussi continuer à chercher des marchés de niche à desservir. 

Pour le directeur général, un rétrécissement du périmètre d’activité serait la pire des stratégies.