POLITIQUE & INSTITUTIONS
JUSTICE

Grande Région

21 inculpés à Neufchâteau suite aux élections



224370.jpg

Dimitri Fourny est bourgmestre, député wallon et chef de groupe CDH au Parlement wallon. (Photo : Paperjam)

La commune de Neufchâteau est la seule de la province de Luxembourg à ne pas encore avoir installé son conseil communal suite à des recours. Une instruction judiciaire a aussi été ouverte et débouche sur 21 inculpations pour faux, usage de faux, abus de confiance et association de malfaiteurs.

C’est une véritable bombe qui a été lancée par le parquet du Luxembourg ce jeudi. Sa porte-parole a en effet confirmé que l’instruction ouverte suite aux élections communales qui ont eu lieu à Neufchâteau le 14 octobre dernier était sur le point de se terminer. Et que 21 personnes étaient inculpées, dont trois figuraient sur la liste «Agir ensemble» du bourgmestre Dimitri Fourny (CDH). Ces personnes sont inquiétées pour faux, usage de faux, abus de confiance et association de malfaiteurs, dont deux en tant que dirigeants. 

Une enquête et des recours

Le parquet du Luxembourg à Arlon avait demandé l’ouverture d’une instruction pour un problème lié à des procurations émises par des pensionnaires du home «Clos des seigneurs», qui ne pouvaient physiquement aller voter. L’enquête a mis à jour 18 procurations litigieuses qui auraient permis à la liste «Agir ensemble» d’obtenir des suffrages. Une liste qui avait obtenu 46,49% des voix, celle du député MR Yves Evrard en obtenant 41,67%, la liste «En Piste» réalisant le score de 11,84%.

Outre cette enquête, le gouverneur de la province avait été saisi de deux recours. Un autre étant déposé au Conseil d’État. Raison pour laquelle les résultats n’avaient pas été validés.

Dimitri Fourny ne fait pas de commentaire

Le bourgmestre Dimitri Fourny, contacté par nos confrères de La Meuse, n’a pas souhaité faire de commentaire à ce stade, souhaitant d’abord aviser de la situation avec ses avocats.

Il affirme ne jamais avoir été entendu dans le cadre de l’instruction. Lors d’une conférence de presse, il a indiqué encore «regretter avoir appris tout cela par voie de presse. Via mon conseil, j’ai cherché à savoir si je faisais partie de la liste des inculpés. Il me revient que oui, même si je n’en ai aucune confirmation officielle».

Se disant «serein», Dimitri Fourny a assuré, dans l’attente des développements du dossier devant la justice, au gouverneur et au Conseil d’État «poursuivre la gestion courante de la commune».

Voilà en tout cas un coup dur pour le CDH à quelques semaines des élections. Dimitri Fourny est en effet un de ses poids lourds, député régional et chef de groupe au Parlement wallon.

Il devait évidemment occuper une place de choix sur les listes de son parti. Selon le principal intéressé, les listes du CDH sont encore en cours de confection en province de Luxembourg, et cette question sera réglée prochainement.