POLITIQUE & INSTITUTIONS — Justice

Libre concurrence

200 millions d’euros d’amende contre Apple et Amazon en Italie



L’Autorité de la concurrence et des marchés (AGCM) en Italie a infligé une amende de 68,7 millions d’euros à Amazon et de 134,5 millions d’euros à Apple pour avoir restreint l’accès de la plateforme à certains revendeurs. (Photo: Shutterstock)

L’Autorité de la concurrence et des marchés (AGCM) en Italie a infligé une amende de 68,7 millions d’euros à Amazon et de 134,5 millions d’euros à Apple pour avoir restreint l’accès de la plateforme à certains revendeurs. (Photo: Shutterstock)

Le gendarme de la concurrence italien, l’Autorità Garante della Concorrenza e del Mercato (AGCM), a infligé une amende de 200 millions d’euros à Amazon et Apple.

L’Autorité de la concurrence et des marchés (AGCM) en Italie vient de frapper fort en infligeant une amende de 68,7 millions d’euros à Amazon et de 134,5 millions d’euros à Apple. Selon l’institution italienne , les sociétés Amazon et Apple ont été sanctionnées pour avoir mis en place un accord restrictif qui ne permettait pas à tous les revendeurs légitimes de produits «authentiques» Apple et Beats d’opérer sur la plateforme Amazon.it.

Concrètement, le gendarme de la concurrence italien a épinglé les deux géants américains pour avoir signé des clauses contractuelles en octobre 2018 qui «interdisaient aux revendeurs officiels et non officiels de produits Apple et Beats d’utiliser Amazon.it, mais autorisant la vente de produits Apple et Beats sur ce marché seulement à Amazon et à certains sujets choisis individuellement et de manière discriminatoire», indique l’institution dans son communiqué.

«Le caractère restrictif d’un tel comportement semble confirmé par le fait qu’Amazon.it représente le lieu du commerce électronique où sont effectués au moins 70% des achats de produits électroniques grand public en Italie, dont au moins 40% sont représentés par des détaillants qui utilisent Amazon en tant que plateforme de courtage», indique encore l’AGCM.

De son côté, Amazon s’est insurgé face à cette décision. «Nous sommes fortement en désaccord avec la décision de l’Autorité italienne de la concurrence et nous avons l’intention de faire appel. L’amende proposée est disproportionnée et injustifiée. Nous rejetons la suggestion selon laquelle Amazon bénéficierait de l’exclusion des vendeurs de notre magasin en ligne, car notre modèle commercial repose sur leur succès. Grâce à cet accord, les clients italiens peuvent trouver les derniers produits Apple et Beats sur notre boutique, bénéficiant d’un catalogue qui a plus que doublé, avec de meilleures offres et une expédition plus rapide», a réagi Amazon, interrogé par nos soins.

L’Autorité italienne a également indiqué avoir inspiré ses homologues européens en soulignant que, grâce à son intervention, les Autorités nationales de la concurrence d’Allemagne et d’Espagne ont par la suite engagé des procédures similaires.