ENTREPRISES & STRATÉGIES — Artisanat

Dérogations accordées

129 chantiers durant les congés collectifs



256201.jpg

Les travaux du tram font partie de ceux qui ne s’arrêteront pas lors des congés collectifs. (Photo: Maison Moderne/Archives)

Dès ce vendredi 26 juillet, le secteur de la construction entamera ses congés collectifs pour une durée de trois semaines. Une période durant laquelle tous les chantiers ne seront pas pour autant à l’arrêt. 129 chantiers, dont ceux de Luxtram, bénéficient d’une dérogation de l’ITM.

Les congés collectifs dans le secteur de la construction débutent ce vendredi. Du 26 juillet au lundi 19 août, les chantiers seront en pause. Du moins, la plupart. Certains ont en effet obtenu une dérogation afin de continuer à travailler malgré la période légale d’arrêt dans le secteur qui regroupe près de 18.000 salariés.

«Des chantiers continueront à fonctionner durant les congés collectifs. La plupart sont de petite taille. Il y a notamment des permanences pour la maintenance des réseaux de gaz, d’électricité, l’entretien des canalisations...», précise Patrick Koehnen, secrétaire général adjoint à la Fédération des artisans.

C’est la commission du bâtiment qui octroie les dérogations. Elle regroupe les représentants patronaux et syndicaux ainsi que l’Inspection du travail et des mines. Trois sortes de chantiers peuvent demander une dérogation durant la période de repos du bâtiment: les travaux de réparation dans les écoles, la maintenance dans les usines qui sont à l’arrêt et les travaux urgents.

Les salariés qui acceptent de postposer leurs congés durant cette période le font sur base volontaire. Ils peuvent ensuite placer leurs trois semaines de congé comme bon leur semble. Ils n’ont toutefois pas droit à une prime compensatoire.

L'ITM a fait savoir  que 196 demandes de dérogation avaient été introduites: 47 concernaient des écoles, 42 des usines à l'arrêt et 107 des chantiers urgents.

Finalement, 129 dérogations ont été accordées. 16 demandes ont été refusées et 51 chantiers étaient non soumis à la loi sur le congé collectif.

Le tram continue sa progression

Les travaux de Luxtram ont obtenu une dérogation pour se poursuivre cet été sur certains tronçons, essentiellement sur les grands axes et carrefours afin de progresser lorsque la circulation est plus faible en ville.

Les carrefours de l’Étoile, de l’avenue Reuter avec le boulevard Joseph II et de l’avenue Reuter avec le boulevard Royal seront donc impactés par les travaux du tram. De même que la place de Bruxelles et celle de Paris, ainsi que le triangle à l’avenue de la Liberté et l’avenue de la Gare.

Au niveau des Ponts et chaussées, trois chantiers ne connaîtront pas de pause durant les congés: celui du pont Passerelle, celui du boulevard Roosevelt et le chantier du pont Patton à Ettelbruck.