POLITIQUE & INSTITUTIONS — Economie

Une délégation de 127 personnes

Une importante mission s’envole vers le Portugal



Les missions économiques servent autant à nouer des partenariats externes qu’à renforcer les liens entre acteurs économiques d’une même délégation. (Photo: Shutterstock)

Les missions économiques servent autant à nouer des partenariats externes qu’à renforcer les liens entre acteurs économiques d’une même délégation. (Photo: Shutterstock)

Du 10 au 13 mai, une importante délégation économique de 127 participants accompagnera la visite officielle et la visite d’État du couple grand-ducal au Portugal, sur invitation du président de la République Marcelo Rebelo de Sousa.

La Chambre de commerce, le ministère de l’Économie luxembourgeois et l’Agence pour l’investissement et le commerce extérieur du Portugal (AICEP) co-organisent la mission de coopération économique Luxembourg-Portugal qui se tiendra du 10 au 13 mai à Lisbonne et Porto. Au total, 127 participants, dont quatre ministres ( Franz Fayot , Yuriko Backes , Jean Asselborn et Corinne Cahen ) et 51 entreprises, font le déplacement.

«On a rarement eu autant de monde. C’est une délégation importante en volume et en représentation des institutions et entreprises luxembourgeoises», déclare Cindy Tereba, directrice du département des affaires internationales à la Chambre de commerce. Au cours des deux derniers mois, les entreprises souhaitant nouer des contacts, investir ou créer des partenariats avec leurs homologues portugais ont été appelées à se manifester. Une sélection a été faite par les organisateurs sur la base de sujets identifiés comme «porteurs d’activité potentielle» entre les deux pays.

Les secteurs de l’ICT, du spatial (Luxembourg Space Agency), du tourisme, du développement durable, mais aussi de l’audiovisuel (Film Fund Luxembourg) ont été prioritairement retenus. Parmi les institutions représentées, on note également un certain nombre d’acteurs financiers de la Place, comme l’Association des banques et banquiers du Luxembourg (ABBL), l’Association des compagnies d’assurances et de réassurances (Aca), l’Association luxembourgeoise des fonds d’investissement (Alfi), ou la Luxembourg Private Equity & Venture Capital Association (LPEA).

«On remarque depuis quelques années que les missions économiques sont l’occasion pour les participants, outre de créer des partenariats, de renouer avec le réseau interne de la délégation. C’est pour cela que nous leur dédions une soirée d’échanges, en marge du programme.» L’effet d’euphorie de la sortie de pandémie et la particularité du lien culturel qui unit le Luxembourg au Portugal expliquent également le nombre record de participants. «C’est aussi pour appréhender au mieux comment fonctionne le business là-bas que les entreprises ont choisi de faire venir des collaborateurs d’origine portugaise ou parlant le portugais.»

Un programme dense

Vu le nombre de participants, les organisateurs ont opté pour des programmes au choix, en fonction de leur secteur d’activité, avec des sous-délégations. Ainsi, une partie seulement du groupe (ICT, mobilité, industrie) se rendra à Porto les 10 et 11 mai, pour visiter l’Uptec, un centre de recherche en science et technologie rattaché à l’université de Porto, lequel abrite notamment le Losch Digital Lab (antenne R&D du groupe automobile luxembourgeois) et de nombreuses entreprises disruptives. À Lisbonne, l’autre partie de la délégation pourra assister à un événement start-up baptisé «Écosystèmes interconnectés: les moteurs de l’innovation entrepreneuriale» et participer à des réunions de travail internes, en présence des ministres.

Le 12 mai, l’ensemble de la délégation se rendra au forum économique luso-luxembourgeois à Lisbonne. Quatre séminaires sectoriels s’y tiendront jusqu’à 12h30: «Construction durable», «Spatial», «L’économie digitale de demain», «Tourisme et événements business». Ils seront suivis d’un déjeuner d’affaires. L’après-midi et le soir, les participants rejoindront le programme de la visite officielle et d’État.

Le Grand-Duc Henri et la Grande-Duchesse Maria-Teresa se rendent quant à eux à Lisbonne sur invitation officielle du président de la République portugais Marcelo Rebelo de Sousa. Leur programme comprend des visites officielles et privées, notamment celle de la Fondation Champalimaud (fondation privée de recherche médicale) et celle de l’exposition «Portugal-Luxembourg, pays d’espoir en temps de détresse», au Palais de la Citadelle de Cascais. Ils rencontreront également le Premier ministre, António Costa, et le maire de Lisbonne, Carlos Moedas.

Cette invitation répond à celle de la Cour, puisque le président portugais était venu au Luxembourg en mai 2017. La dernière visite d’État du couple grand-ducal au Portugal, sur invitation d’Aníbal Cavaco Silva, remonte à septembre 2010.

La prochaine mission de coopération économique organisée par la Chambre de commerce se tiendra à Londres les 7 et 8 juin, pour inaugurer le nouveau business club Lux-UK.