LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Foodzilla

La liste

12 bons plans pour faire le plein de sushis 



Le Luxembourg ne manque pas d’adresses à sushis, mais quelques-unes se démarquent par leur approche, leur audace et/ou leur qualité… Itadakimasu! (Photo: Alamy Stock Pictures)

Le Luxembourg ne manque pas d’adresses à sushis, mais quelques-unes se démarquent par leur approche, leur audace et/ou leur qualité… Itadakimasu! (Photo: Alamy Stock Pictures)

Plutôt réservés pour les grandes occasions au pays du Soleil levant, les sushis font à présent partie intégrante des habitudes foodies en Occident. Paperjam Foodzilla fait le tour de quelques bonnes adresses en la matière au Luxembourg. Itadakimasu!

En matière de bons sushis, il y a ceux, plus gastronomiques, qui sont préparés par des maîtres sushis et des cuisiniers japonais qui ont ça dans leur ADN, mais aussi des adresses plus quotidiennes, urbaines ou hybrides qui font bien le boulot et où des cuisiniers du reste du monde en ont fait leur spécialité... Que ce soit au Grand-Duché ou ailleurs. Paperjam Foodzilla vous donne sa sélection (forcément) subjective et pour tous les budgets.

Dans le Grund: l’authentique de chez authentique

Difficile de faire plus nippon que le restaurant tenu depuis plus de 30 ans par Hajime Miyamae. Décor sobre, cuisine traditionnelle et subtile, service efficace et déférent: tout est là pour une sortie sushis en bonne et due forme. On souhaite sa réouverture très prochaine, puisqu’il est en travaux suite aux inondations du mois de juillet. Courage!

Kamakura: 4, rue Munster, Luxembourg (Grund), T. 47 06 04

À Hollerich: la star nippone montante

On vous en a parlé déjà une bonne paire de fois: le chef Ryôdô Kajiwara et son restaurant éponyme sont vite devenus les coqueluches de la scène gastronomique – japonaise ou non – au Luxembourg. Les fines gueules parlent d’une étoile imminente, mais le sympathique Ryôdô semble surtout absorbé par la découpe de ses poissons, ormeaux ou homards bretons, aussi parfaite que la cuisson de ses viandes et légumes, ainsi que par le service impeccable fourni à sa clientèle. Notamment grâce à des tenues traditionnelles très chic et au professionnalisme du sommelier et maître d’hôtel Olivier Chocq... Tout le monde y est très branché saké, mais pas que, ce qui offre encore plus de possibilités gastronomiques. Un sans-faute, pour lequel il faudra tout de même prévoir un petit budget.

Ryôdô: 27, rue Raymond Poincaré, Luxembourg (Hollerich/Belair), T. 27 76 92 85

Au Kirchberg: le maître et la fête

Après avoir passé une paire de décennies derrière le comptoir du Yamayu Santatsu en centre-ville, le chef Ozawa, véritable figure experte et incontournable, rejoignait, à l’aube de la pandémie, le groupe Manso et sa nouvelle entité Vida. Après avoir fonctionné longtemps en livraison, l’établissement est à présent bien ouvert et propose une formule unique qui combine bons sushis et grosse fiesta, notamment le samedi avec les «Vida Saturdays». Des événements en régime CovidCheck qui promettent de «party like it’s 2019». On dit oui.

Vida: 35, avenue J.-F. Kennedy, Luxembourg (Kirchberg), T. 24 52 74 61

À Belval: en mode «kaiseki»

Le restaurant Nonbe de Jean-Paul Choi n’a plus à faire ses preuves et sert d’excellents sushis, notamment dans la mezzanine dédiée au «kaiseki» – une forme de dîner traditionnel japonais où les petites portions s’enchaînent avec cohérence et de manière complémentaire. Les produits sont frais et travaillés avec soin. La cave à saké y est également impressionnante et résulte d’une véritable passion de la part du patron pour cette boisson très en vue, et ce depuis des années. Bonne soirée en vue!

Nonbe: 31, Porte de France, Esch-Belval, T. 27 99 89 88

Côté parc de Belair: l’audace décomplexée

De nombreux afficionados de nigiris et de makis en ont fait leur cantine: le restaurant Hakii attire autant les jeunes le midi que les familles japonaises expatriées le soir. La raison? Des produits frais, des créations maison réussies et des prix qui font franchement plaisir. Et une jolie terrasse. Et un service au top. Que d’atouts qui expliquent sa popularité!

Hakii: 21, boulevard Pierre Dupong, Luxembourg (Belair), T. 26 45 94 75

Au Bambësch: improbable, mais efficace!

Alors, ici, on est clairement dans une zone d’ombre gastronomique, mais qui fait ses preuves depuis déjà bien longtemps: le restaurant Clubhaus du Tennis Spora propose, en parallèle, une carte brasserie «classique» avec tartares, salades, pâtes et cordons-bleus et une carte japonaise qui ravit toujours autant une clientèle d’habitué(e)s. Une des raisons étant qu’à l’époque, l’inénarrable chef Hashimoto avait formé la cuisine! On trouve d’ailleurs toujours certains de ses «rolls» emblématiques au menu.

Am Clubhaus op der Spora: 18, rue de Bridel, Luxembourg (Centre sportif du Bambësch), T. 26 20 26 26

En centre-ville: l’urbain

Ici, le décor vif et contemporain et la réputation font toujours leur effet dans ce restaurant unique en son genre, niché au premier étage du bâtiment de la Cité Bibliothèque – à quelques pas de la place d’Armes. Ici aussi, c’est Hashimoto qui a fait les heures de gloire de l’établissement, qui propose un vrai «sushi train» en plus de sa carte exhaustive. Et malgré les années qui passent, les clients, nouveaux comme de longue date, sont toujours au rendez-vous!

Aka Cité: 3, rue Genistre, T. 20 33 22 45

Sans oublier:

- Le Tomo à Belair: constant, classique, inébranlable (287, route de Longwy, Luxembourg/Belair, T. 26 44 15 31)

- Le Kobe, à quelques pas du palais grand-ducal, avec son cadre contemporain et ses menus du midi efficaces (4, rue de l’Eau, Luxembourg/Centre-ville, T. 26 20 24 09)

- Le Naga à Mondercange, où l’on profite de la belle terrasse et où l’ambiance peut vite monter en température... (15, rue de Limpach, Mondercange, T. 28 99 03 33)

- Le Wasabi à Moutfort, pour la salle «tatami» et un combo de sushis avec leurs excellents dim sum! (104, rue de Remich, Moutfort, T. 35 72 81)

- Le nouveau Skol, l’original , à Strassen, parce que, comme on vous en parlait il y a peu, tout le monde va s’y retrouver ces prochaines semaines. Mais attention, on n’a pas encore goûté les sushis! C’est toutefois la spécialité assumée de l’établissement le soir (268, route d’Arlon, Strassen)

Vous n’êtes pas encore abonné(e) à la newsletter hebdomadaire Paperjam Foodzilla?  C’est ici!