ENTREPRISES & STRATÉGIES — Artisanat

Construction

119 exemptions de congé collectif



 Une centaine de chantiers pourront se poursuivre cet été malgré le congé collectif. (Photo: Archives Maison Moderne)

Une centaine de chantiers pourront se poursuivre cet été malgré le congé collectif. (Photo: Archives Maison Moderne)

Les partenaires sociaux n’avaient pas réussi à s’entendre sur une abolition du congé collectif 2020 dans la construction. Toutefois, des dérogations sont toujours possibles.

C’était l’un des premiers débats à couteaux tirés entre partenaires sociaux une fois la sortie de confinement amorcée: le congé collectif 2020, privant les chantiers de leurs travailleurs durant trois semaines en août, allait-il être supprimé pour laisser les entreprises rattraper le temps perdu durant le confinement?

Les syndicats refusant toute modulation de ce congé, les représentants des entreprises s’étaient montrés plus que déçus. Mais pas sans ressources, puisque toute entreprise peut solliciter une dérogation auprès de l’Inspection du travail et des mines, crise ou non.

103 entreprises ont ainsi soumis une ou plusieurs demandes de dérogation. Sur 195 demandes, 32 ne correspondaient pas au cadre défini par la convention collective et 44 ont été rejetées.

Ainsi, 119 chantiers sont pour l’instant autorisés durant le congé collectif, soit moins qu’en 2019 (132).