ENTREPRISES & STRATÉGIES — Services & Conseils

LISTE (1/3)

100 femmes qui dirigent: les entrepreneures et associées



Barbara Agostino, Manou Hoss, Christianne Wickler ou Betty Fontaine, quelques unes des 100 femmes qui dirigent au Luxembourg, présentées dans le Paperjam de mars. (Illustration: Maison Moderne)

Barbara Agostino, Manou Hoss, Christianne Wickler ou Betty Fontaine, quelques unes des 100 femmes qui dirigent au Luxembourg, présentées dans le Paperjam de mars. (Illustration: Maison Moderne)

Paperjam marque à nouveau son engagement pour plus de diversité parmi les postes à responsabilités dans les entreprises au Luxembourg. Après le succès de son opération «100 femmes pour votre conseil d’administration» en mars 2020, le magazine de mars 2021, en kiosques ce jeudi 25 février, présente «100 femmes qui dirigent». Dans ce premier volet, lumière sur ces femmes entrepreneures et associées.

Certaines sont tombées dans la marmite de l’entre­preneuriat dans leur milieu familial, d’autres y ont pris goût dès le début de leur carrière, tandis que pour certaines, cet appétit de créer et d’investir est sur­venu après l’une ou l’autre expérience professionnelle. Quoi qu’il en soit, ces entrepreneures et associées ont tantôt créé, seules ou en équipe, les entreprises qu’elles pilotent actuel­lement, tantôt investi des fonds dans ces dernières. Lorsqu’elles travaillent, ce n’est pas seulement pour elles, mais aussi pour pérenniser leur société et les emplois générés, directement et indirec­tement. Ces entrepreneures sont des bâtisseuses d’activités, à l’image de  Tatiana Fabeck . La fondatrice et gérante de Fabeck Architectes, qui a accordé un long entretien à Paperjam dans ce numéro spécial , s’ajoute ainsi à notre liste des 100 femmes qui dirigent.

Pour découvrir toutes les biographies des femmes listées ci-dessous, rendez-vous en kiosques, où le numéro de mars de Paperjam est disponible depuis ce jeudi 25 février. Vous pouvez vous abonner à Paperjam sur l’eshop de Maison Moderne ou profiter de notre offre spéciale télétravail , afin de recevoir chez vous chaque nouveau numéro, le temps de la crise.

Les entrepreneures et associées de A à E

Barbara Agostino

Les crèches Barbara, c’est elle: Barbara Agostino , 38 ans, a créé en 2011 son entreprise, qui regroupe aujourd’hui 14 crèches et foyers de jour au Luxembourg avec 186 salariés. D’ici septembre 2022, le réseau devrait passer à 22 structures. Éducatrice et institutrice primaire de formation, Barbara Agostino a fait ses débuts dans une école privée du Kirchberg, avant de se lancer dans l’entrepreneuriat. Après avoir ouvert son propre centre de formation en 2017, la Luxembourgeoise a été certifiée «consultant médiateur» en 2019, un brevet destiné à perfectionner la relation et la communication avec les salariés et les doter d’outils de communication. La même année, le groupe Barbara intègre le réseau international People & Baby, première entreprise de crèches en France basée à Paris. Il compte aujourd’hui 660 crèches et jardins d’enfants à travers le monde. À côté de la petite enfance, Barbara Agostino s’est fait un nom dans le sport de haut niveau puisqu’elle a été la première capitaine de l’équipe nationale féminine de football en 2005.

Marina Andrieu , co-founder and director (Women in Digital Empowerment, WIDE)

Cindy Arces , managing partner (PwC Legal)

Florence Bastin , founder and director (Fiduciaire du Grand-Duché de Luxembourg)

Larissa Best , co-founder and CEO (Équilibre)

Les «100 femmes qui dirigent» présentées dans le magazine Paperjam sont réparties en trois catégories: «entrepreneures et associées», «dirigeantes salariées» et «C-Level et commandantes spécialisées». (Illustration: Maison Moderne)

Les «100 femmes qui dirigent» présentées dans le magazine Paperjam sont réparties en trois catégories: «entrepreneures et associées», «dirigeantes salariées» et «C-Level et commandantes spécialisées». (Illustration: Maison Moderne)

Carole Caspari , founder and owner (Altea Group)

Amal Choury , CEO et administratrice déléguée (e-Kenz)

Stéphanie Comes , CEO (Rawdish)

Michèle Detaille , CEO (No-Nail Boxes), présidente (Fedil)

Laure Elsen , directrice générale (Accentaigu)

Les entrepreneures et associées de F à L

Laura Ferber , membre de la direction et managing partner (Farber Group)

Alexandra Fernández Ramos , co-founder and chief product and sales officer (Travelsify)

Betty Fontaine

La directrice générale associée de la Brasserie Simon rêvait d’être pilote d’avion ou ingénieure en aéronautique. Betty Fontaine s’est retrouvée à 26 ans à la tête de la brasserie familiale Simon à Wiltz, en 2003, d’abord épaulée par son père, puis en solo à partir de 2008. Elle a présidé, de 2005 à 2006, la Fédération des brasseurs luxembourgeois et a siégé pendant quatre ans au conseil de la Fédération des femmes cheffes d’entreprise.

Cofondatrice du collectif 5vir12, elle a été administratrice à la Fedil de 2011 à 2016 et membre du conseil de la Banque centrale du Luxembourg de 2012 à 2014. Depuis 2016, elle est membre élue suppléante de la Chambre de commerce. Elle est aussi membre du conseil d’adminis­tration de la Mutualité de cautionnement depuis 2017. La Luxembour­geoise de 43 ans est titulaire d’un diplôme d’ingénieure civile de l’Université de Liège et d’un master en administration des affaires obtenu à l’Université Nancy 2.

Manou Hoss

La managing partner d’Elvinger Hoss Prussen veille à la gestion, aux finances, au dévelop­pement commercial et aux ressources humaines du cabinet d’avocats depuis 2006. Manou Hoss siège, avec ses associés Jacques Elvinger et Pit Reckinger, au conseil d’adminis­tration du cabinet fondé en 1964 à Luxembourg et implanté à Hong Kong. C’est aussi un des deux principaux cabinets d’avocats luxembourgeois indépendants. Celui-ci emploie 395 salariés, dont 176 avocats et 48 partners.

L’avocate a, à son actif, plus de 10 années d’expérience dans le secteur bancaire et est inscrite au Barreau de Luxembourg depuis 1990. À côté du droit, Manou Hoss est sensible aux questions de diversité, d’inclusion et d’égalité au sein de la société dans son ensemble. Par exemple, elle est membre du Leaders of Tomorrow Forum, dédié à la diversité et l’inclusion dans le management. Elle siège aussi au conseil d’administration de la Croix-Rouge et préside, depuis 2018, la section locale de la Ville de Luxembourg. La Luxembour­geoise est titulaire d’une maîtrise en droit de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et d’un DEA (diplôme d’études approfondies) en droit des affaires de cette même institution.

Sylvie Jacques , fondatrice et propriétaire (RE/MAX Luxembourg)

Stéphanie Jauquet , owner (Traiteur Cocottes)

Rita Knott , managing partner (Rita Knott Coaching Mentoring Consulting)

Françoise Kuth , associée-gérante, membre du conseil de gérance (Beiler François Fritsch)

Caroline Lamboley , owner (Lamboley Executive Search)

Aude Lemogne , co-founder and director (Link Management)

Les entrepreneures et associées de L à Z

Cécile Lorenzini , CCO and Partner (Vanksen)

Marie Lucas , administratrice déléguée (M3 Architectes)

Marie-Christine Mariani , fondatrice et gérante (MCM Steel)

Christine Muller , owner (Dewey Muller)

Sinéad O’Donnell , cofondatrice et directrice (DO Recruitment Advisors)

Emmanuelle Ragot , avocat à la Cour

Carole Retter , CEO (Moskito)

Carine Smets

La fondatrice et directrice de Smets pilote actuellement quatre magasins, un restaurant et une centaine de salariés répartis sur deux pays. Biologiste de formation, Carine Smets débute sa carrière en tant qu’assistante d’un professeur à l’Université catholique de Louvain. Elle y rencontre son mari, Thierry, et le couple s’installe au Grand-Duché. Lui y ouvre son cabinet vétérinaire, et elle, de son propre aveu, «s’ennuie». La Luxem­bourgeoise entame alors une petite activité au niveau de la mode. Très vite, elle se passionne pour la distribution de produits de luxe et de design.

Son entreprise, née en 1986, grandit au point que son mari raccroche son stéthoscope, afin d’épauler son épouse dans cette aventure entrepreneuriale. Smets est résolument une affaire de famille puisque, sur les six enfants du couple, trois y travaillent. Charlotte veille à la direction Marketing et à la présence sur le web de l’enseigne multimarque, Bertrand officie en tant que chef de projet et Pascaline assure la direction artistique. La jeune femme voyage et déniche chez des créateurs du monde entier des pièces d’avant-garde pour donner une touche propre à l’enseigne luxembourgeoise. Smets écoule ses produits en ligne, ainsi que dans une série de points de vente situés au Grand-Duché, mais aussi, depuis 2011, à Bruxelles.

Netty Thines , fondatrice et administratrice déléguée (Mediation)

Elodie Trojanowski , cofondatrice et CEO (Luxfactory)

Christianne Wickler

L’administratrice déléguée de l’enseigne Pall Center a transformé la petite station-essence que son père lui avait confiée, en 1982, en une enseigne de grande distribution reconnue au Grand-Duché. Le concept de Pall Center? Un commerce «anti-morosité» et proche des gens avec un accent porté sur les produits locaux et des références aux antipodes des grandes enseignes. Fort de cinq points de vente (Steinfort, Oberpallen, Steinsel, Useldange et Strassen), Pall Center emploie plus de 300 salariés. Dans son Shopping Village d’Oberpallen, l’accent est porté non seulement sur les produits alimentaires, mais aussi sur les articles de mode, les cadeaux, ou encore les objets de décoration. Christianne Wickler est aussi sensible à la cause environnementale et s’implique dans une démarche de rationalisation de la consommation énergétique de ses différentes implantations.

Depuis 2003, Pall Center figure au sein d’Incom, un groupement de commerçants indépendants luxembourgeois rebaptisé Les Épiceries du Luxembourg en 2015. Avec ses confrères mais néanmoins concurrents d’Alima, Food2Go et Massen, Pall Center revendique son ancrage local et l’accent porté sur la proximité ainsi qu’une gamme imprégnée du multiculturalisme propre au Grand-Duché. Outre le commerce, Elle s’est aussi engagée en politique, en cofondant le collectif citoyen 5vir12, puis en se présentant en 2013 aux élections législatives sur la liste Déi Gréng dans le Nord. Élue députée, la mère de quatre enfants raccroche six mois après avoir prêté serment. Dans la vie, il faut faire des choix, et la Luxembourgeoise de 61 ans a fait celui de l’entrepreneuriat. Elle s’y consacre depuis près de 40 ans maintenant.

Et aussi…

À votre santé. Elles sont aux commandes de structures qui œuvrent au service des autres et avant tout de leur bien-être. En cette épo­que marquée par une pan­démie mondiale, saluer leur action est d’autant plus indispensable.

Patrizia Ascani, directrice des ressources humaines (Chem)

Monique Birkel, directrice des soins (CHL)

Pierrette Biver , directrice des soins et directrice générale adjointe (Stëftung Hëllef Doheem)

Martine Buck, directrice financière (Croix-Rouge luxembourgeoise)

Carine Federspiel , directrice générale (ZithaSenior)

Dr Martine Goergen, directrice médicale (CHL)

Stéphanie Hein, directrice générale (Päiperléck)

Danila Ristock, directrice des finances (Hôpitaux Robert Schuman)

Corinne Theis, directrice des ressources humaines et du service clients (Servior)

2.300 femmes occupent des fonctions exécutives au Luxembourg selon les chiffres d’Eurostat de 2019. Paperjam et sa journaliste Catherine Kurzawa ont choisi d’en mettre en avant 100. (Illustration: Maison Moderne)

2.300 femmes occupent des fonctions exécutives au Luxembourg selon les chiffres d’Eurostat de 2019. Paperjam et sa journaliste Catherine Kurzawa ont choisi d’en mettre en avant 100. (Illustration: Maison Moderne)

Les dames de la finance. On ne compte plus les ­femmes en poste sur la place financière, qu’elles agissent dans les institutions, les banques, les compagnies d’assu­rances, les sociétés d’asset mana­gement ou de private equity.

Lisa Backes, managing director (Adepa Asset Management)

Adela Baho , director & conducting officer (Foresight Group)

Ruth Bültmann , managing director (Bültmann Advisory)

France Colas, deputy managing director (Caceis Bank)

Christina Coustry-Bröcker, head of fund marketing, sales and business development (BIL)

Yasmine Din, head of client services Luxembourg (BNP Paribas Securities Services)

Nicole Dochen-Waltregny , directrice des ressources humaines (Banque de Luxembourg)

Claudia Halmes-Coumont, directrice (Lalux Assurances)

Vio Ivanova, head of human resources (Candriam)

Daniela Klasén-Martin , group head of management company services and managing director Luxembourg (Crestbridge)

Dominique Lapierre, deputy managing director (Caceis Bank)

Maria Leistner , group chief legal officer (Quintet Private Bank)

Catherine Lesourd , administratrice déléguée (Willis Towers Watson Luxembourg)

Alessia Lorenti, head of business development (Edmond de Rothschild AM)

Jill Rootsaert, head of ETF distribution Benelux (J.P. Morgan Asset Management)

Maria Thorsted, chief operating officer (Quintet Private Bank)

Olivia Tournier-Demal , managing director (MJ Hudson)

Stephanie Wells, director of partner & client services Europe (Lombard International Assurance)

Allison Whaley, head of funds (Intertrust Group)

Le dossier sur les «100 femmes qui dirigent» est à consulter dans son intégralité en kiosques, dans les pages du numéro de mars de Paperjam . Sur le net, vous pouvez par ailleurs découvrir les femmes dirigeantes dans la catégorie «dirigeantes salariées»  et celles listées dans la catégorie «C-level et commandantes spécialisées» .