ENTREPRISES & STRATÉGIES — Services & Conseils

Liste (3/3)

100 femmes qui dirigent: les C-level et commandantes spécialisées



Sandra Thein, Isabelle Faber ou Rajaa Mekouar, quelques unes des 100 femmes qui dirigent au Luxembourg, présentées dans le Paperjam de mars. (Illustration: Maison Moderne)

Sandra Thein, Isabelle Faber ou Rajaa Mekouar, quelques unes des 100 femmes qui dirigent au Luxembourg, présentées dans le Paperjam de mars. (Illustration: Maison Moderne)

Paperjam marque à nouveau son engagement pour plus de diversité parmi les postes à responsabilités dans les entreprises au Luxembourg. Après le succès de son opération «100 femmes pour votre conseil d’administration» de mars 2020, le magazine de mars 2021, en kiosque depuis le jeudi 25 février, présente «100 femmes qui dirigent». Dans ce troisième volet, lumière sur ces femmes C-level et commandantes spécialisées.

Elles pilotent une ou parfois plusieurs activités dans une entreprise ou organisation: les commandantes spécialisées constituent des maillons-clés de toutes les structures. Elles y apportent leur expertise acquise tout au long de leur parcours professionnel, mais aussi – pour certaines – leur engagement. Celui-ci peut être marqué par des mandats d’administratrice ou des implications dans des structures associatives. Ces engagements sont loin d’être anecdotiques: ils représentent non seule­ment une corde supplé­mentaire à leur arc, mais aussi un réseau précieux. Et puis, ces dirigeantes constituent, du fait de leur position dans l’organi­gramme, un relais entre les plus hautes instances et les salariés, et vice-versa; elles sont le porte-voix de part et d’autre.

Pour découvrir toutes les biographies des femmes listées ci-dessous, rendez-vous en kiosques, où le numéro de mars de Paperjam est disponible depuis le jeudi 25 février.  Vous pouvez vous abonner à Paperjam sur l’eshop de Maison Moderne  ou  profiter de notre offre spéciale télétravail , afin de recevoir chez vous chaque nouveau numéro, le temps de la crise.

Les C-Level et commandantes de A à H

Astrid Agustsson , chef du service communication et relations publiques (Ville de Luxembourg)

Sandra Bintz , head of digital products (RTL Luxembourg)

Valérie Blanck , administratrice et membre du comité exécutif (Lalux Group)

Hélène Crinquant , secrétaire générale et directrice agréée (Société Générale Luxembourg)

Paula Da Conceiçao , responsable des ressources humaines Belgique, Espagne et Luxembourg (DuPont de Nemours)

Doris Engel , membre du comité de direction (BCEE)

Annick Ernster-Jaaques , directrice et responsable du département RH (Ernster)

Isabelle Faber

La directrice Communication et relations publiques – RSE de Post Luxembourg a derrière elle plus de 26 ans d’expérience dans la communication. Isabelle Faber a enchaîné, dès le début des années 90, plusieurs postes de direction en marketing et communication, notamment dans les secteurs des médias, de la banque et de la distribution, avant de poursuivre sa carrière pendant près de huit ans chez PwC Luxembourg, en tant que responsable Marketing et communication. Après avoir occupé le double poste de consultante et de directrice de la communication à la Cour grand-ducale pendant plus de cinq ans, la Luxembourgeoise a fondé, en 2016, sa propre agence de communication, spécialisée dans la stratégie des relations publiques. Depuis avril 2020, la quinquagénaire est responsable du département Communication et relations publiques de Post Luxembourg et, en juillet 2020, l’unité Responsabilité sociale des entreprises (RSE) s’est ajoutée à son portefeuille . Elle a récemment été  nommée présidente du conseil d’administration de l’association Women in Business (WIB) .

Françoise Frieden , directrice de la communication (Luxtram)

Les «100 femmes qui dirigent» présentées dans le magazine Paperjam sont réparties en trois catégories: «entrepreneures et associées», «dirigeantes salariées» et «C-level et commandantes spécialisées». (Illustration: Maison Moderne)

Les «100 femmes qui dirigent» présentées dans le magazine Paperjam sont réparties en trois catégories: «entrepreneures et associées», «dirigeantes salariées» et «C-level et commandantes spécialisées». (Illustration: Maison Moderne)

Nina Garcia , premier conseiller du gouvernement et coordinatrice générale de la Défense (ministère des Affaires étrangères et européennes)

Cecilia Gejke, chief risk officer (East-West United Bank)

Danielle Goedert , responsable Luxembourg et Allemagne de la banque privée (Banque de Luxembourg)

Les C-Level et commandantes de I à Z

Vinciane Istace , people process outsourcing partner et diversity & inclusion leader (PwC Luxembourg)

Valérie Lannoy , directrice opérationnelle (Ernster)

Marie-Adélaïde Leclercq-Olhagaray , head of marketing and communications (Arendt & Medernach)

Rajaa Mekouar

La Britannique est active depuis bientôt six ans sur la Place luxembourgeoise, après un parcours pour le moins cosmopolite. Elle grandit au Maroc, passe son bacca­lauréat à Paris, où elle poursuit des études à la grande école HEC. En 1997, elle débute sa carrière chez Procter & Gamble en tant qu’assistant brand manager en Allemagne. Elle entreprend ensuite un MBA à l’Insead (l’institut européen d’administration des affaires) et poursuit sa carrière à Londres de 2001 à 2015 dans le private equity en tant que general partner et limited partner.

Aujourd’hui, Rajaa Mekouar met à profit cette expérience de près de deux décennies en dirigeant l’activité d’inves­tissement Private Equity d’un single family office luxembourgeois. Elle est aussi administratrice d’entités régulées (family offices et fonds PE) au Grand-Duché. Entre 2018 et 2020, la quadragénaire a été présidente et CEO de la LPEA, l’association qui représente les intérêts des acteurs du private equity luxembourgeois, où elle a lancé avec succès plusieurs initiatives, comme la LPEA Insights Conference, le Single Family Office Club et la plateforme PE4Women. Rajaa Mekouar parle six langues, dont l’arabe et l’espagnol.

Isabelle Nicks , associée et membre du comité de direction (EY Luxembourg)

Deirdre Ryan , managing director et head of client management (State Street Bank Luxembourg)

Suzanne Schartz , COO (Seqvoia)

Petra Schreiner , associée et head of audit (KPMG Luxembourg)

2.300 femmes occupent des fonctions exécutives au Luxembourg, selon les chiffres d’Eurostat de 2019. Paperjam et sa journaliste Catherine Kurzawa ont choisi d’en mettre en avant 100, tout en proposant des listes thématiques complémentaires. (Illustration: Maison Moderne)

2.300 femmes occupent des fonctions exécutives au Luxembourg, selon les chiffres d’Eurostat de 2019. Paperjam et sa journaliste Catherine Kurzawa ont choisi d’en mettre en avant 100, tout en proposant des listes thématiques complémentaires. (Illustration: Maison Moderne)

Silvia Sitzen , directrice des ressources humaines (Goodyear Luxembourg)

Sandra Thein

La directrice administrative et financière des Hôpitaux Robert Schuman (HRS) a derrière elle un parcours de deux décennies mêlant diplomatie et haute fonction publique. Sandra Thein officie dès 1998 au ministère des Finances – au sein de l’Euro Task Force – avant de rejoindre celui des Affaires étrangères en 2000, puis le ministère d’État deux ans plus tard en tant que conseillère diplomatique. La Luxembourgeoise fait ensuite son retour au ministère des Affaires étrangères où elle enchaîne des postes remarquables tels que celui de chef du protocole.

Elle devient ambas­sadrice du Luxem­bourg pour la Bosnie-Herzégovine de 2012 à 2018. Sa deuxième carrière commence en décembre 2018, lorsque la dirigeante, âgée aujourd’hui de 48 ans, a fait son entrée au directoire des Hôpitaux Robert Schuman. Fort de quatre entités, le groupe­ment totalise 703 lits et 2.576 membres du personnel. Sandra Thein est titulaire d’une licence en sciences politiques et relations internationales de l’Université libre de Bruxelles (ULB), complétée par un programme Erasmus réalisé à l’université de Hambourg. La dirigeante a également obtenu deux masters au Royaume-Uni: un en politique européenne et internationale à l’univer­sité d’Édimbourg, et l’autre en gestion, économie et politique à l’université de St Andrews.

Naouelle Tir , directrice générale adjointe (Prolingua)

Astrid Wagner , partner (Arendt & Medernach)

Natalie Westerbarkey , directrice et head of EU public policy (Fidelity International).

Et aussi…

Elles trouvent leur voix et leurs mots. Marketing, communication, événementiel ou encore médias: ces femmes dirigeantes portent leur voix bien au-delà des structures dans lesquelles elles évoluent.

Virginie Carvalho , directrice (Ideabox)

Isabella Coltan, general manager (Graace Hotel)

Danielle Dichter , directrice (Bizart)

Suzette Elsen , partner, main shareholder (CK Charles Kieffer Group)

Valérie Ghanimé , directrice (Ghanimé Events)

Melody Hansen, rédactrice en chef (Lëtzebuerger Journal)

Sonia Hoffmann, partner & co-director (Moskito)

Virginie Huvelle , managing director (Angels Events Agency)

Pascale Kauffman , managing director & founder (Apollo Strategists)

Caroline Mart, rédactrice en chef adjointe (RTL Télé Lëtzebuerg)

Nathalie Matiz , creative partner (Quattro Creative)

Fanny Mazy, gérante (Tetris Communication)

Anne-Laure Menu-Duquerrois, associée (Alternatives Communication)

Babeth Neiers, designer associée (Rose de Claire, Design)

Nathalie Nunes , membre du comité de direction (Binsfeld)

Alessia Paduano, managing director (Setup Luxembourg)

Maria Pietrangeli , gérante (Alinéa Éditions & Communication)

Elfy Pins , fondatrice & CEO (Supermiro)

Françoise Reuter , CEO (Concept Factory)

Karine Touati , general manager (Kosmo Communication)

Le dossier sur les «100 femmes qui dirigent» est à consulter dans son intégralité en kiosque, dans les pages  du numéro de mars de Paperjam . Sur notre site, vous pouvez aussi découvrir  les femmes dirigeantes dans la catégorie «dirigeantes salariées»  et les «entrepreneures et associées» .