Entre droite et gauche. Et vice versa. Hormis l’exception de 2002, il n’y avait jamais eu un tel scénario pour le second tour de l’élection présidentielle française. 15 ans après l’arrivée de Jean-Marie Le Pen à ce stade face à Jacques Chirac, Marine Le Pen et donc le Front national se hissent de nouveau à une marche du perron de l’Élysée. Entre le père et la fille, les styles changent, mais les idées de repli sur soi et de rejet de l’autre, surtout lorsqu’il est étranger, restent les mêmes.