19.10.2018
« Le CSV est légitime pour faire partie des négociations de coalition. En tout cas, plus que certains. »
Claude Wiseler. Alors que les négociations pour la formation d’une coalition gouvernementale ont débuté mercredi et que le CSV n’y a pas encore été convié, le chef de file des chrétiens-sociaux veut encore croire que son parti fera partie de la future majorité parlementaire. Lors d’une conférence de presse, jeudi, il a estimé en tout cas qu’avec 21 sièges et 28,31% des suffrages, sa présence est plus légitime que celle du LSAP, «qui a obtenu son score historiquement le plus bas».
18.10.2018
« Mon parcours chez Microsoft m’a poussé à devenir un soutien pour les scientifiques dans la résolution de problèmes difficiles. »
Bill Gates. La Commission européenne et la coalition Breakthrough Energy, dont le milliardaire américain Bill Gates est le représentant, ont annoncé mercredi le lancement d’un fonds d’investissement, doté de 100 millions d’euros, pour soutenir les développements technologiques dans le domaine des énergies propres. Ce fonds, dont la moitié du capital proviendra de Breakthrough Energy et l’autre d’InnovFin (l’instrument européen de financement de l’innovation), devrait être opérationnel en 2019.
15.10.2018
« Ce gouvernement n’a pas été puni, il a été confirmé. »
Xavier Bettel. Le Premier ministre sortant affichait sa satisfaction dimanche soir à la tombée des résultats des élections législatives. Avec 31 sièges (un de moins), les trois partis au pouvoir – DP, LSAP et Déi Gréng – pourraient théoriquement reconduire un gouvernement.
10.10.2018
« Le fait que certains partis politiques n’ont même pas répondu à notre demande de présenter leur position (…) en dit long. »
Stan Brabant. Alors que la campagne électorale touche à sa fin, le directeur d’Amnesty International Luxembourg a dénoncé dans un communiqué, mardi, le manque d’engagement des leaders politiques sur la question des droits humains. Il explique que les partis ADR, Déi Konservativ et PID n’ont pas répondu aux sollicitations que leur avait envoyées l’ONG. En ce qui concerne les autres formations politiques, Stan Brabant regrette un manque d’engagements concrets, notamment à propos de la responsabilité des entreprises.
09.10.2018
« Les attaques publiées sans aucune réserve visent à décrédibiliser la justice dans son ensemble en se basant sur de pures allégations et des suppositions. »
Groupement des magistrats luxembourgeois. En réponse à la tribune d’Armand Clesse, publiée vendredi 5 octobre 2018 dans les colonnes du Tageblatt, l’association professionnelle a publié, lundi, une réponse cinglante dénonçant «des propos qui (...) reposent sur une connaissance limitée, voire une compréhension erronée du fonctionnement de la justice et ne visent qu’à ternir de manière gratuite la confiance des citoyens dans l’indépendance de la justice».
08.10.2018
« Nous devons garder à l’esprit qu’il n’y a pas que des gagnants de la globalisation et que la mondialisation suscite beaucoup de craintes. »
Jean Asselborn, ministre des Affaires étrangères et européennes du Luxembourg. Le ministre des Affaires étrangères et européennes du Luxembourg s’est exprimé à l’occasion de la réunion informelle du Conseil des affaires étrangères (commerce) de l’Union européenne qui s’est tenue à Innsbruck les 4 et 5 octobre derniers. Jean Asselborn a notamment souligné «l’importance d’absolument tenir compte des besoins des pays les moins développés dans les efforts de modernisation du système commercial».
05.10.2018
« Nous devons nous mobiliser, car le danger représenté par l’extrême droite parvient à s’imposer facilement quand le populisme stupide et le nationalisme borné se mettent en marche. »
Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne. Dans un discours prononcé à Vienne hier, le président de la Commission européenne a appelé à la vigilance contre le nationalisme, à huit mois des élections européennes qui pourraient encore faire grimper le groupe des eurosceptiques. Le Luxembourgeois a toutefois modéré ses attaques contre ces eurosceptiques, estimant qu’il était légitime de se poser des questions sur l’Europe.
04.10.2018
« La protection de l’environnement n’est pas seulement indispensable pour notre avenir, elle représente la plus grande opportunité économique de notre époque. »
Bertrand Piccard. L’explorateur, fondateur et président de la fondation Solar Impulse et de l’Alliance mondiale pour des solutions efficientes, compte un nouveau partenaire avec le Luxembourg. Représenté par le secrétaire d’État au Développement durable et aux Infrastructures et le List, le Grand-Duché a rejoint mercredi l’Alliance, qui vise à sélectionner 1.000 solutions propres, efficientes et rentables, et à les présenter aux décideurs, afin d’accélérer la transition vers une économie durable neutre en carbone.
01.10.2018
« Après DBRS et Standard&Poor’s, voilà que Fitch reconfirme à son tour le ‘AAA’ du Luxembourg, avec perspective stable. »
Pierre Gramegna. Le ministre des Finances s’est félicité du renouvellement de la meilleure note de l’agence Fitch, effectué vendredi. Pierre Gramegna note dans un communiqué que «la stabilité politique, économique et sociale, combinée à un cadre institutionnel et financier robuste, crée un terrain propice pour les investisseurs et entrepreneurs, qui viennent contribuer à la richesse du pays et de ses citoyens.»
27.09.2018
« Pour répondre à la préoccupation de l’industrie des fonds quant à la taxe d’abonnement, nous sommes prêts à regarder comment la rendre plus avantageuse dans le cas de fonds orientés sur l’environnement. »
Pierre Gramegna, ministre des Finances. Il y a deux semaines, en présentant ses revendications aux différents partis en vue des élections, l’Alfi avait revendiqué une diminution de la taxe d’abonnement pour certains fonds. Selon l’association, cette taxe de seulement 0,05% payée par l’investisseur peut rendre le Luxembourg moins compétitif vu qu’elle n’est pas appliquée dans les autres pays.
24.09.2018
« À ce stade avancé des négociations, il est inacceptable de tout simplement rejeter les propositions de l’autre partie sans explication détaillée et sans contre-proposition. »
Theresa May. La Première ministre britannique est sous pression face à l’impasse des négociations autour du Brexit. Dans une allocution télévisée prononcée vendredi, Theresa May rejette la faute sur les Européens, suite au sommet européen de Salzbourg organisé jeudi, et qui s’est soldé par un échec.
21.09.2018
« Je l’aurais certainement pensé. »
Claude Wiseler, tête de liste du CSV. À la question «Auriez-vous répondu vous aussi ‘Merde alors!’ à Matteo Salvini?», posée lors du débat politique organisé mercredi soir par Maison Moderne, la tête de liste du CSV aux législatives, Claude Wiseler, a expliqué qu’il avait un tempérament différent de celui du ministre des Affaires étrangères, Jean Asselborn, l’auteur de cette citation. Il a néanmoins estimé que les propos du ministre de l’Intérieur italien lui paraissaient, à lui aussi, inacceptables.
20.09.2018
« C’est un homme très bien, mais il est dur, il est méchant. (...) Le genre de type que j’aimerais voir négocier pour moi. (…) Un vrai dur à cuire. »
Donald Trump, président des États-Unis. Au cours d’une conférence de presse commune avec son homologue polonais, Andrzej Duda, mardi soir, le président américain est revenu sur les négociations de juillet avec l’UE au niveau des nouvelles taxes imposées par les États-Unis, qualifiant au passage Jean-Claude Juncker de «dur à cuire». Le président de la Commission européenne était alors parvenu à désamorcer une crise qui, après les producteurs d’acier, menaçait cette fois les constructeurs automobiles européens.
19.09.2018
« Les questions d’identité – dont la langue luxembourgeoise est la face la plus visible –, qui étaient le fonds de commerce de l’extrême droite, s’étendent désormais au point que tous les partis se sont lancés dans une course au meilleur patriote. »
Sérgio Ferreira, porte-parole de l’Asti. L’Association de soutien aux travailleurs immigrés a présenté ses propositions dans le cadre des élections législatives du 14 octobre prochain et a également analysé celles des partis en lice en matière d’immigration et d’intégration.
18.09.2018
« Les documents contenant des informations relatives à une dénonciation ne sauraient être communiqués à tout un chacun, mais seulement à la personne concernée, c’est-à-dire à la personne faisant l’objet d’une dénonciation. »
Xavier Bettel, Premier ministre. Interrogé par le député Jean-Marie Halsdorf (CSV) sur l’entrée en vigueur prochaine de la loi sur «une administration transparente et ouverte», le Premier ministre assure qu’«une opinion communiquée à titre confidentiel» à l’administration ne pourra être divulguée sans l’accord de l’auteur de la dénonciation. En ce qui concerne les documents administratifs de contrôle établis sur base «d’information issue d’un tiers», ils restent et resteront «ni publiables, ni communicables».