18.02.2019
« Le gouvernement se prépare à l’éventualité d’actions visant à discréditer et à délégitimer les élections démocratiques. »
Xavier Bettel et Félix Braz. Donnant écho à la Commission européenne qui s’inquiétait des risques d’éventuelles manipulations des élections européennes, le député Alex Bodry a questionné le gouvernement pour savoir si ce danger existait au Luxembourg et si des mesures étaient prises. Dans leur réponse, le Premier ministre (DP) et le ministre de la Justice (Déi Gréng) ont expliqué qu’étant donné le risque d’une prise d’influence illicite, via une désinformation ou de possibles cyberattaques, «le gouvernement se prépare à l’éventualité de telles actions visant à discréditer et à délégitimer les élections démocratiques». Une analyse a été entamée à ce titre au sein du réseau national de coopération électorale afin de dresser l’inventaire des mesures en place et d’identifier les points faibles pour lesquels d’autres mesures s’imposent en plus du dispositif existant.
18.02.2019
« Il n’est pas encore trop tard pour éviter un ‘no deal’. »
Xavier Bettel. Le Premier ministre était en déplacement à Berlin mercredi pour rencontrer Angela Merkel, et ensuite à Madrid, pour échanger, jeudi, avec son homologue espagnol Pedro Sánchez Castejón, et avec le roi d’Espagne Felipe VI vendredi. Le Brexit était l’un des sujets de discussion avec Mme Merkel et M. Sánchez Castejón. À Madrid, Xavier Bettel a estimé que «peu importe l’issue des discussions à venir, le Luxembourg attache une très grande importance à l’intégrité du marché intérieur, au respect du ‘level playing field’».
15.02.2019
« Il existe toujours un potentiel à exploiter. »
Xavier Bettel, Premier ministre. Lors d’une conférence de presse donnée à l’occasion de son déplacement officiel à Madrid jeudi 14 février, le Premier ministre luxembourgeois a estimé qu’il y avait encore matière à renforcer les relations économiques entre le Grand-Duché et l’Espagne. Il a notamment cité l’exemple du secteur des télécommunications, au sujet duquel il a échangé avec le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez.
14.02.2019
« Il n’y a pas de compétition entre les pays membres de l’Union européenne pour attirer des entreprises. Chaque société choisit en son âme et conscience. »
Xavier Bettel, Premier ministre. C’est ce qu’a déclaré Xavier Bettel lors de la conférence de presse organisée à l’issue de sa rencontre avec la chancelière allemande, Angela Merkel, mercredi 13 février. Dans le cadre du Brexit, le Premier ministre luxembourgeois estime que les États membres n’ont pas joué des coudes pour attirer le plus de relocalisations de sociétés.
13.02.2019
« Nous devons tous maintenant garder nos nerfs pour obtenir les changements que ce Parlement demande et réussir le Brexit dans les temps. »
Theresa May. Theresa May s’est adressée au Parlement britannique mardi en milieu de journée. Elle a informé les députés des négociations en cours, afin de faire évoluer l’accord passé en novembre dernier avec l’Union européenne dans le cadre du départ du Royaume-Uni. Cet accord a été rejeté par le Parlement de Londres et l’hypothèse d’un «no deal» se fait de plus en plus réelle, alors que la date du 29 mars approche dangereusement. Même si le temps presse, la Première ministre estime qu’il est encore possible de respecter le référendum qui a conduit au Brexit.
11.02.2019
« Les mesures de contingence ne seront pas là pour pallier l’incurie des opérateurs économiques. »
Céline Gauer, secrétaire générale adjointe de la Commission européenne. À l’occasion de la conférence Prepare4Brexit du vendredi 8 février, Céline Gauer a exhorté les acteurs économiques à faire tous les ajustements nécessaires en cas de rupture soudaine des relations avec le Royaume-Uni le 29 mars prochain. Elle a prévenu que les mesures de contingence négociées pour faire face à un retrait du Royaume-Uni de l’UE sans accord ne permettront en aucun cas à la Commission européenne d’intervenir si un opérateur ne s’y est pas préparé correctement.
08.02.2019
« Il n’y a pas de différence hiérarchique entre les deux vice-Premiers ministres. »
Xavier Bettel, Étienne Schneider et Félix Braz. Dans une réponse à une question parlementaire originale du député ADR Fernand Kartheiser, le Premier ministre et ses deux vice-Premiers ministres ont précisé que ces derniers étaient sur un même plan hiérarchique. Leur titre les place tout de même devant les autres membres du gouvernement dans l’ordre de préséance protocolaire.
07.02.2019
« Je me demande à quoi ressemble cette place spéciale en enfer réservée à ceux qui ont fait la promotion du Brexit, sans même l’ébauche d’un plan pour le réaliser en toute sécurité. »
Donald Tusk. Le président du Conseil européen s’est exprimé, mercredi, après une rencontre à Bruxelles avec le Premier ministre irlandais Leo Varadkar, alors qu’il doit s’entretenir avec Theresa May ce jeudi, aux côtés de Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne.
05.02.2019
« Votre ville a su entamer depuis plusieurs années une transformation en profondeur de son modèle économique et énergétique, faisant figure de pionnière à plus d’un titre. [...] Metz est en passe de réussir un pari difficile, mais essentiel: celui de concilier croissance et développement durable. »
François de Rugy, ministre français de l’Écologie. Ce 1er février, le maire de Metz, Dominique Gros, a reçu la confirmation écrite de la part du ministre de l’Écologie que sa ville avait été choisie pour organiser le prochain G7 Environnement, les 5 et 6 mai prochains.
01.02.2019
« Les enfants sont à la vie ce que les start-up sont à l’économie. »
Oussama Ammar. L’entrepreneur, business angel et fondateur de la structure d’accompagnement pour créateur de start-up The Family, était le «keynote speaker» de l’événement de lancement de la série Start-up Stories organisé jeudi soir par le Paperjam Club à l’Atelier. La série s’étendra tout au long de 2019, année sous le signe des start-up pour Maison Moderne et Paperjam.
30.01.2019
« Pour soutenir le développement de son écosystème spatial, le Japon suit l’initiative des États-Unis et du Luxembourg d’inclure des modifications législatives pour aider les entreprises du secteur des ressources spatiales en leur donnant des droits sur les ressources extraites de l’espace. »
Alessandro de Concini et Jaroslav Toth, de la BEI. La Banque européenne d’investissement (BEI) vient de publier un long (162 pages) rapport intitulé «L’avenir du secteur spatial européen. Comment tirer parti du leadership européen dans les technologies spatiales pour stimuler les investissements des sociétés de ce secteur». Le rôle pionnier du Luxembourg y est à plusieurs reprises mis en avant, comme la qualité des investissements déjà réalisés ou les développements du droit spatial, qui maintenant inspirent d’autres nations partout dans le monde. 
29.01.2019
« Il ne faut pas seulement penser aux problèmes aigus pour une collaboration transfrontalière, mais bien à tous les domaines pour lesquels cela peut être efficace. »
René Collin. Le ministre wallon de l’Agriculture, de la Nature, de la Forêt, de la Ruralité, du Tourisme, du Patrimoine et délégué à la Grande Région s’est exprimé à l’occasion d’une réunion organisée par le Cercle européen Pierre Werner entre les responsables communaux de la province de Luxembourg (et des communes liégeoises de Burg-Reuland et de Saint-Vith).
25.01.2019
« La relation entre les trois principales puissances mondiales, la Russie, les États-Unis et la Chine, n’a jamais aussi mal fonctionné qu’aujourd’hui. »
António Guterres, secrétaire général des Nations Unies. Présent ce jeudi au Forum économique mondial de Davos, António Guterres a appelé à défendre le principe du multilatéralisme. «Nous vivons dans un monde où les problèmes sont de plus en plus fragmentés, et les réponses de plus en plus fragmentées», a insisté le responsable onusien. «Si cette tendance ne s’inverse pas, nous courons au désastre.»

23.01.2019
« Le gouvernement luxembourgeois utilisera tous les moyens juridiques et politiques à sa disposition, afin de pouvoir influencer sur les choix des sites à fermer. »
Carole Dieschbourg, ministre de l’Environnement. Dans une réponse parlementaire adressée aux députés du CSV Martine Hansen et Marco Schank, la ministre de l’Environnement a rappelé son «engagement ferme et résolu en faveur d’une fermeture» des sites nucléaires de Cattenom (Moselle) et de Tihange (Belgique), et que le gouvernement fera notamment «valoir des critères géographiques dans la stratégie de sortie du côté français.»