Il s’agit, au Luxembourg, de la part moyenne des élèves (63,5% de garçons et 59,3% de filles) de l’enseignement secondaire supérieur qui, en 2015, suivaient une formation professionnelle, selon des données que vient de publier Eurostat. Cette part est plus élevée que la moyenne européenne, qui se situe à 47%, et fait du Luxembourg le huitième État membre où cette formation est la plus plébiscitée, le champion toute catégorie étant la République tchèque avec une part de 73,2%.